Le nouveau vinyle de la semaine (25): LOWTEC

Tiens, cela fai­sait un moment que l’on n’avait pas vu de mac­aron Avenue 66 dans les bacs ! Rien de plus nor­mal puisque le sous-label d’Absurd Record­ings (Tin Man, Dona­to Dozzy, Achter­bahn d’Amour…) n’avait jusqu’à aujourd’hui qu’une seule sor­tie à son act­if: le déli­cieux Above The Cher­ry Moon de Joey Ander­son, paru en 2013.

C’est donc après deux ans de silence qu’Avenue 66 se remet en selle, en invi­tant pour l’occasion l’Allemand Lowtec. Fon­da­teur du fameux label Work­shop ‑qui a bril­lé par les pub­li­ca­tions de Kassem Mosse, Even Tuell ou Move D‑, Jens Kuhn de son vrai nom ne s’est jamais détourné de son incli­nai­son pour la pro­duc­tion, et ce depuis 1997. Grand bien nous fasse : on adore son Work­shop 20, petite chose sor­tie de nulle part fan­tas­tique­ment ban­cale, son Angstrom EP sur Poly­fon et ses sor­ties sur Smal­l­ville ou Non­Plus Records. Loin des courants de la deep house cri­arde ou de la tech­no de bas-étage, Lowtec a su tir­er prof­it de son iden­tité résol­u­ment alle­mande, savam­ment addi­tion­née d’éléments hétéro­clites et de jeux de tem­po.

Man On Wire sem­ble pour­tant un peu moins raw, beau­coup plus tran­quille que d’accoutumée et davan­tage axé sur une mélodie insis­tante, s’in­scrivant ain­si par­faite­ment dans la suite de l’ «Above the Cher­ry Moon » remixé par Vaku­la. Plus, on voit dans « Man On Wire » une claire influ­ence IDM, rap­pelant quelques vieux Tele­fon Tel Aviv. La recon­struc­tion de cette même piste met en œuvre, quant à elle, un kick plus straight, alors que la dernière « Hid­den Track » reste dans la lignée deep house où se dévelop­pent plusieurs thèmes au syn­thé. On croise les doigts pour que le prochain Avenue 66 ne sorte pas dans deux ans cette-fois-ci !

Lowtec
Man On Wire
Sur Avenue 66
Sor­tie le 18 mai 2015

Track­list :
A1. Man On Wire
A2. Man On Wire (Recon­struc­tion)
B1. Hid­den Track

(Vis­ité 112 fois)