Le nouveau vinyle de la semaine (30) : GALCHER LUSTWERK

Il n’y a pas si longtemps que ça, mon vénérable rédac ‘chef m’a envoyé Blow­ing Up The Work­shop (2012–13) d’un cer­tain Galch­er Lust­werk. Galch­er qui ça ? Lancée dans une écoute assez scep­tique, il n’a pour­tant fal­lu que quelques min­utes pour que je pointe à mon tour à la liste de ses fans. Pre­mier point : le mix d’une heure est com­posé à 100% de pro­duc­tions et de stems de l’Américain. Deux­ième point : tout y est ab-so-lu-ment génial. C’est d’ailleurs Blow­ing Up The Work­shop qui a révélé le tal­ent de Galch­er, qui enchaîne très vite avec une sor­tie sur White Mate­r­i­al, petit label à suc­cès de ses amis et anciens cama­rades de la Rhode Island School Of Design: Young Male et DJ Richard. L’affaire marche du ton­nerre pour ces trois fiers représen­tants de New York City (où ils se sont étab­lis en 2010), alors qu’on les com­pare biens sou­vent à L.I.E.S.

Poussé par l’accueil posi­tif de son disque, Galch­er con­tin­ue de remanier (sur un for­mat club essen­tielle­ment) les morceaux de sa mix­tape et présente Nu Day EP sur Tsu­ba Records. On attendait de pied ferme quelques autres pépites provenant du mix providentiel…voilà notre vœu exaucé : Galch­er Lust­werk (c’est un pseu­do) lance son pro­pre imprint Lust­werk Music et lâche deux EPs I Neva Seen et Par­lay, du nom de deux de ses tracks nota­bles. Sa petite recette : par­lé rap, influ­ence évi­dente hip hop sur fond de house mais pas que. L’exemple de ce style bien à lui serait la pre­mière piste « I Neva Seen », suiv­ie par sa ver­sion dub. « Stem » est un inter­lude flot­tant de trois petites min­utes au syn­thé, alors que « Cricket’s Theme » vogue sur des drums housy tran­quille et des voix d’ordinateurs prononçant « Galch­er Lust­werk » à la française.

À quand un deux­ième mix 100% Galch­er ?

Galch­er Lust­werk
I Neva Seen
Sur Luftwerk Music
Sor­tie le 29 juin 2015

Track­list :
A1 I Neva Seen
A2 I Neva Seen (Dub)
B1 Stem
B2 Crick­et’s Theme

(Vis­ité 72 fois)