Le nouveau vinyle de la semaine (31): S. OLBRICHT

  Sans aucun doute, Mar­tin Miko­lai, ou S. Olbricht, est un nom encore assez con­fi­den­tiel de la scène tech­no et il est tout à fait pos­si­ble que vous n’en ayez jamais enten­du par­ler. Le pro­duc­teur de Budapest a pour­tant déjà sor­ti quelques remar­quables petites per­les depuis le début 2010 en même temps qu’il offi­cie au sein d’un duo plein de syn­thés analogiques (Silf).

 En 2012, il ter­mine son pre­mier album The Last Act of Dorothy Strat­ten sur Farb­wech­sel, label qu’il a cofondé avec son homo­logue hon­grois Alpár et qui a égale­ment accueil­li des EPs du fameux Route 8 de Budapest lui aus­si), ou les ambiances éthérées d’Eril Fjord. Il sort l’année suiv­ante sur le label aus­si expéri­men­tal que noir, Opal Tapes, une mag­nifique cas­sette entre ambi­ent, tech­no étouf­fée et abstract: Deutsch Amerikanis­che Tragödie et réitère la même expéri­ence en 2014 en com­pag­nie cette fois-ci d’Alley Catss. Il ne faut pas oubli­er non plus son EP A Place Called Bal­lacid, sor­ti sur un Lob­ster Theremin plus côté que jamais, qui sonne plus house que ses précé­dentes pro­duc­tions mais en gar­dant cet océan de syn­thés et de bruits étouf­fés qu’affectionne par­ti­c­ulière­ment Mar­tin. C’est aus­si dans cet Ep que l’on dis­tingue plus dis­tincte­ment la ten­dance du Hon­grois à inter­caler des ryth­miques (sur « Rpsts ») qui sem­blent hétéro­clites aux pre­miers abor­ds mais qui con­fèrent aux morceaux un groove un peu ban­cal et génial.

 Trancess est donc truf­fé de ces bizarreries per­cus­sives (tirant par­fois sur la micro-house « Onlon ») qui ren­dent l’appréhension de ces six titres un peu com­pliquée au départ, mais qui nous lais­sent une agréable sen­sa­tion lorsqu’on en a enfin saisi le sché­ma sous-jacent. Sans oubli­er la bulle de mélodies étouf­fées et de gouttes de sons dans laque­lle S. Olbricht aime à nous plac­er morceau après morceau, à son apogée sur « Lac­er­tid ». Men­tion spé­ciale pour « Trancess », mer­veilleux exem­ple de ce que l’on pour­rait appel­er « filter-techno » com­biné à des emprunts ambi­ent.

S. Olbricht
Trancess
Sor­tie le 09 juil­let 2015
Sur Pro­to Sites

Track­list :
A1. On
A2. Onlon
A3. Lac­er­tid (feat Imre Kiss)
B1. Onhom
B2. Trancess
B3. Cam­bran

(Vis­ité 55 fois)