Skip to main content
10 avril 2017

Le pire de l’auto-tune en cinq morceaux

par Tiphaine Lachaise

Extrait de notre hors-série “la musique en 100 playlists” sorti à l’été 2016 et disponible à la commande ici

Cher – “Believe” (WEA, 1998)

Pourquoi Cher ici ? Parce que c’est la première à avoir utilisé l’auto-tune comme effet vocal, altérant sa voix pour en faire un instrument de musique. À l’époque, l’auto-tune n’étant pas du tout utilisé, on appellera même cette technique “Cher Effect”. Tube planétaire, “Believe” arrive en tête du hit-parade en 1999.

The Game – “Red Rockin (feat. Germ Ghee)” (DGC, 2009)

Heureusement, ça ne dure que 2’30”. Mais ce sont 2’30” exclusivement d’auto-tune. Il est donc difficile de prendre au sérieux les paroles pourtant mélancoliques du morceau. D’autant plus que le rappeur californien lance d’incompréhensibles “SuWu Nigga What” qui partent dans des aigus impossibles une fois transformés par l’auto-tune. Pour la crédibilité, on repassera.

Lil Wayne – “Prom Queen” (CAsH MoNEY, 2010)

Le rappeur de Louisiane est connu pour son utilisation intensive de l’auto-tune. Mais avec son album Rebirth, il se lance dans un album de rap rock peu inspiré, qui n’est pas aidé par son chant robotique. Même si cette chanson s’avère être un succès, l’album sera un échec commercial. Avec I Am Not A Human Being, il reviendra au rap pur et dur et c’est tant mieux !

Booba – “Je sais” (2014)

Dans ce morceau, le Duc livre sa version de “Stay” de Rihanna, dont il raconte à longueur d’interview qu’il apprécie le travail. Sa voix, tout en auto-tune est presque triste sur ce fond de piano. son flow lent est parcouru de “oh” et “tout ce que je sais” dont le traitement rend la compréhension compliquée. Malgré tout, les punchlines pleuvent, insultantes comme toujours.

MMZ – “Au pied de ma tour” (2016)

Depuis Booba, le rap auto-tuné a la cote en France. MMZ tente de suivre, sauf qu’à trop forcer sur l’auto-tune, on n’en comprend plus les paroles. On notera surtout la “performance” du rappeur Moha dont la voix est tout simplement incompréhensible. Dommage, car ces jeunes rappeurs du 91 proposent une alternative intéressante aux textes de PNL.

Visited 202 times, 1 visit(s) today