Le poème féministe anti-Trump “Nasty Woman” repris par Matias Aguayo

Lors de la marche des femmes à Wash­ing­ton DC mi-janvier, de nom­breuses fig­ures féminines ont pris la parole pour exprimer tous les risques qu’en­gendraient l’in­vesti­ture de Trump pour la cause des femmes. Par­mi Scar­lett Johans­son, Ali­cia Keys et Madon­na, il y avait Ash­ley Judd. L’ac­trice — vu dans Smoke, Heat, Le Col­lec­tion­neur ou encore Dou­ble Jeu - y a réc­ité un poème de Nina Dono­van, une jeune femme de 19 ans ayant écrit ces vers après avoir regardé un débat où Trump avait appelé Hillary Clin­ton une “nasty woman”.

Matias Aguayo et Valenti­na aka Vale­suchi ont récupéré ce dis­cours pas­sion­né, intense, per­cu­tant et presque guer­ri­er en y ajoutant dis­crète­ment mais effi­cace­ment une ligne élec­tron­ique et des drums faisant de ce “Nasty Woman” un véri­ta­ble hymne fémin­iste. Le morceau de dix min­utes est disponible en télécharge­ment gra­tu­it sur le sound­cloud du label de Matias, Cómeme.

Images du dis­cours d’Ash­ley Judd :

(Vis­ité 821 fois)