Le rap a enfin droit à sa cérémonie avec les Flammes 🔥

Les médias rap Yard et Booska‑P, ain­si que l’agence de mar­ket­ing Smile, se sont asso­ciés pour créer une nou­velle céré­monie : les Flammes. Avec comme objec­tif de célébr­er la cul­ture pop­u­laire dans son ensem­ble. La pre­mière édi­tion aura lieu en 2023.

Il était temps. Face à des Vic­toires de la Musique qui, chaque année, font polémique sur leur exclu­sion du rap, une céré­monie par­al­lèle va se met­tre en place. En 2022 encore, mal­gré le plébiscite d’Orelsan, il n’étaient que deux artistes rap représen­tés. Le sec­ond, SCH, y était présent pour recevoir la Vic­toire de l’album le plus streamé de 2021, avec Julius II. Une récom­pense pure­ment arith­mé­tique, qui ne fait que soulign­er l’absence de recon­nais­sance artis­tique pour le genre. Dans son dis­cours, le Mar­seil­lais a ain­si salué tous les absents de cette cérémonie.

À lire également
Le rap au centre d’une convention professionnelle à Paris
Le rap en France : état des lieux

Face à cette sit­u­a­tion, il sem­ble naturel de ne plus atten­dre de change­ment, et de le provo­quer. C’est désor­mais chose faite avec les Flammes, nou­velle céré­monie dont la pre­mière aura lieu en 2023. « Parce qu’on l’attendait tous mais surtout parce qu’on le mérite » annon­cent ses organ­isa­teurs. À savoir deux médias spé­cial­isés dans le rap, Yard et Booska‑P, et une agence de mar­ket­ing. L’objectif n’est pas de célébr­er que le rap, mais bien toute la cul­ture pop­u­laire, ce qui inclut égale­ment des humoristes, par exemple.

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Les Flammes Awards (@lesflammes)

Pour Tom Brunet, cofon­da­teur de Yard, au site Ven­tes­Rap : « C’est la suite logique d’une cul­ture que l’on a cat­a­logué comme une sous-culture, mais qui est devenu LA cul­ture pop­u­laire des nou­velles généra­tions. » Hamad, fon­da­teur de Booska‑P, pour­suit : « Per­son­ne n’est mieux placé que nous pour réalis­er un tel pro­jet ! Un moment don­né, il faut arrêter de se plain­dre de notre place au sein de céré­monies telles que Les Vic­toires de la Musique ou les NRJ Music Awards et faire les choses par nous-mêmes. » Si l’objectif est d’inscrire l’évènement dans la durée, il faut encore réus­sir la pre­mière édi­tion à venir. Pour cela, il fau­dra que les prin­ci­paux intéressés acceptent de jouer le jeu. Mais on ne peut que se réjouir de voir de la nouveauté.

(Vis­ité 773 fois)