Skip to main content
Crédit : Olivia Bee
15 octobre 2018

Le saviez-vous ? « Stress » de Justice sample un poème symphonique russe du XIXème siècle…

par Simon Brazeilles

Revenons en arrière de onze ans : nous sommes en 2007, Justice sort son premier album Cross et devient en même temps l’une des figures de la nouvelle French Touch. En douze titres, le duo français prouve sa maîtrise de l’art du sampling. Un an plus tard, le violent « Stress » se voit illustré d’un clip controversé – une bande de jeunes casse et agresse tout ce qui se trouve sur son passage – obligeant le groupe à publier un communiqué d’explications. Et ce morceau est en fait tiré d’un vieux morceau russe.

Le podcast La Source – hors-série de No Fun – revient tous les mois sur les origines d’une chanson récente. Après Kanye West et son « Blood On The Leaves » tout droit inspiré de Nina Simone et Billie Holiday, le deuxième épisode s’est cette fois-ci intéressé à « Stress ». En écoutant le podcast, on découvre que Justice est allé piocher du côté de la bande originale de Saturday Night Fever pour créer ce morceau plein de boucles très courtes, accélérées et énervées. En délaissant la disco, le groupe emprunte et transforme les violons oppressants du début de « Night On Disco Mountain », instaurant vite une ambiance dramatique de film d’horreur. Or, ces violons étaient déjà samplés d’un morceau bien plus vieux… « Une nuit sur le mont chauve », un poème symphonique russe de 1867. Le constat est simple : on doit donc « Stress » à un certain Modeste Moussorgski, compositeur russe du XIXème siècle. Une réécriture, un remake, une « recréation dans l’art » comme il est dit dans le podcast. On le croirait improbable, un morceau classique qui fait danser des centaines de milliers de personnes, un siècle et demi plus tard. « Stress » l’a fait.

Faisons-nous plaisir en nous replongeant dans le clip controversé de « Stress », réalisé par Romain Gavras :

Visited 78 times, 1 visit(s) today