Skip to main content
4 septembre 2014

Le Teasing (7) : 10 singles cultes des années 80

par rédaction Tsugi

Souvenez-vous. Berlin avait encore son Mur et Michael Jackson et Madonna faisaient office de Ken et Barbie de la pop. Dans notre hors-série, on a répertorié nos 100 singles cultes. Aujourd’hui focus sur les années 80.

Laurie Anderson – « O Superman » (1981)

Un poème sonore de plus de huit minutes, débité par une artiste expérimentale américaine, atteint le sommet des charts en Angleterre.

Cybotron – « Alleys Of Your Mind » (1981)

Leur premier single jette les bases de ce qui deviendra « le son de Détroit » pour les années à venir.

Bomb The Bass – « Beat Dis » (1987)

Il fait tout simplement partie des maxis qui ont popularisé l’acid house auprès d’un large public.

Coil – « How To Destroy Angels » (1984)

Davantage un manuel de sexualité ésotérique qu’un EP.

Robert Görl – « Mit Dir » (1983)

Le batteur de DAF (Deutsch Amerikanische Freundschaft, ndlr) continue d’explorer une électro-pop minimaliste et envoûtante.

Les Civils – « La Crise » (1981)

C’est ce qu’on appelle un tube éternel, et accessoirement un « one hit wonder » puisque Les Civils n’auront connu que cet unique succès.

Pet Shop Boys – « Opportunities » (1985)

« Opportunities » est le deuxième véritable single du duo. Produit à la demande du label, il sera un échec commercial.

Indeep – « Last Night A DJ Saved My Life » (1982)

Si les Dj’s nous sauvent la vie chaque week-end, c’est bien à l’origine grâce à ce tube intemporel.

Reese – « Rock To The Beat » (1989)

Kevin Saunderson et son comparse Santonio Echols sont associés sous la bannière Reese, plus house que techno, et qui ne vivra que le temps de quatre maxis.

Strafe – « Set It Off » (1984)

« Vous voulez que la fête commence ? » Ainsi débute ce morceau électro hypnotique de dix minutes qui a mis le feu aux poudres des dancefloors américains en 1985.

Visited 8 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply