Le Wanderlust lance sa saison estivale le 15 mai avec la réouverture de sa terrasse

Avec la Cité de la Mode et du Design on a sou­vent du mal à suiv­re. Entre le Nüba qui devient Com­mu­nion ou le Ground Con­trol qui a lais­sé place au Grand Rivage puis désor­mais au Garage, il y a de quoi s’y per­dre. Mais dans cette valse des noms, une insti­tu­tion reste fidèle au poste : le Wan­der­lust. Le spot qui s’est imposé au fil des années comme l’un des rendez‐vous incon­tourn­ables de l’été parisien revient pour une nou­velle sai­son esti­vale dès le 15 mai. De quoi prof­iter tout l’été de la plus grande ter­rasse à ciel ouvert de Paris ! Du mar­di au dimanche, le Wan­der­lust offre de nom­breuses soirées thé­ma­tiques avec pour ouvrir la semaine “Bum Bum Tam Tam” et sa musique entre afro beat, sam­ba, sal­sa ou dance­hall. Le mer­cre­di c’est rap old‐school avec la “Hip‐Hop Class Hol­i­day” con­coc­tée par Watts my Name. Le jeu­di les col­lec­tifs LGBTQIAB+ pren­nent le con­trôle du club pour une pro­gram­ma­tion queer et pail­lettes. Le ven­dre­di et le same­di lais­seront place à des soirées var­iées, entre DJ‐sets inter­na­tionaux, after­shows et col­lec­tifs de renom. Enfin le dimanche ce sera “Rap & Burg­ers” par Casabey (à qui l’on doit les soirées Clas­sics Only). Vous pour­rez ain­si prof­iter aus­si bien d’un brunch végan que d’un bon burg­er, le tout sur fond de hip‐hop.

Du coté des artistes invités cette sai­son, les pre­miers noms dévoilés promet­tent déjà une pro­gram­ma­tion aux petits oignons ! Les ama­teurs de hip‐hop seront ain­si ravis de retrou­ver le pio­nnier Grand­mas­ter Flash ou DJ Jazzy Jeff (l’ancien com­pagnon musi­cal de Will Smith). Coté house, on pour­ra compter sur la venue de Ken­ny Dope (moitié de Mas­ters at Work) ou encore sur une soirée Teal­er Par­ty avec Bil­ly Ken­ny et Don Rim­i­ni. Niveau musique élec­tron­ique, la soirée Pléi­ade avec Romu­lus et Teho promet aus­si un beau moment. Les femmes seront à l’honneur avec le label exclu­sive­ment féminin RA+RE qui fêtera ses qua­tre ans au Wan­der­lust en com­pag­nie de ses artistes mai­son. Et si au milieu des fes­tiv­ités vous vient l’envie d’un petit creux, vous pour­rez compter sur un restau­rant signé Jah Jah by Le Tri­cy­cle et sa cui­sine aux influ­ences afro‐caribéennes. De quoi s’assurer de danser de la tombée de la nuit au levé du soleil !

Plus d’informations sur le site du Wan­der­lust.

© Mai­son Château Rouge

(Vis­ité 569 fois)