Léonie Pernet, Aloïse Sauvage, Vladimir Cauchemar annoncés au festival Les Z’eclectiques

À la pre­mière lec­ture, on tombe sur la présen­ta­tion d’une col­lec­tion automne, hiv­er print­emps et été. Il ne s’ag­it pour­tant pas d’une ligne de vête­ments mais bien du fes­ti­val Les Z’e­clec­tiques décliné en qua­tre édi­tions saison­nières. Le ven­dre­di 5 et le same­di 6 avril prochain, cet événe­ment cen­tré sur les musiques actuelles revient pour pro­pos­er une sélec­tion à mi-chemin entre hip-hop, pop française et musique élec­tron­ique. Pour y assis­ter, direc­tion la com­mune de Cho­let dans le Pays de la Loire.

La pre­mière halte se fera au jardin de verre, un espace cul­turel dédié au spec­ta­cle vivant. À par­tir de 18 heures, le lieu accueillera trois nou­veaux vis­ages de la scène française. Il fau­dra ain­si compter sur la poésie de Malik Djou­di, la pop glacée de Léonie Per­net et sur la mélan­col­ie à fleur de peau de Degree. Le lende­main, le fes­ti­val inve­sti­ra le Théâtre Foirail à Chemil­lé. Les audi­teurs de rap pour­ront se réjouir de la présence de Gringe, Odezenne et Jazzy Bazz. Mais que les ama­teurs de BPM plus élevés ne se sen­tent pas lésés : côté élec­tro, l’or­gan­i­sa­tion annonce la venue du mys­térieux Vladimir Cauchemar, des dandys Polo & Pan, et du cofon­da­teur de Hun­gry Music N’to.

Les Z’e­clec­tiques pro­pose égale­ment un for­mat Zec Lab présen­té comme “un fes­ti­val dans le fes­ti­val”. Son but ? Met­tre en lumière les artistes émer­gents. Par­mi eux on retrou­vera le jeune rappeur Odor, la chanteuse Aloïse Sauvage mais aus­si Ouai Stéphane et Glit­ter dans un reg­istre plus élec­tron­ique. De quoi mélanger tous les publics.

Plus d’in­for­ma­tions sur la page Face­book du fes­ti­val.

 

 

(Vis­ité 243 fois)