Le Rex Club vide en 2020 / ©David Boschet

Les clubs français referment

C’est le pre­mier min­istre Jean Cas­tex qui l’a annon­cé ce lun­di 6 décem­bre après un con­seil de défense san­i­taire, et ce pour un mois à compter de vendredi.

Après l’an­nonce il y a deux semaines du retour du port du masque oblig­a­toire dans tous les lieux clos, c’est la déci­sion la plus rad­i­cale qui a finale­ment été prise par le gou­verne­ment aujour­d’hui pour endiguer cette cinquième vague de l’épidémie de Covid-19 : “Nous le faisons parce que le virus cir­cule beau­coup chez les jeunes, même vac­cinés, parce que le port du masque est extrême­ment dif­fi­cile dans ces étab­lisse­ments”, a pré­cisé le pre­mier ministre.

 

À lire également
Berlin interdit de danser dans ses clubs

 

Les entre­pris­es con­cernées par les mesures pris­es (dans le secteur de l’événementiel ou encore chez les trai­teurs) seront « accom­pa­g­nées économique­ment », « autant que cela sera néces­saire », et des « con­cer­ta­tions sur les con­di­tions de cet accom­pa­g­ne­ment qui devra s’ajuster à la sit­u­a­tion de chaque entre­prise » seront engagées dès demain.

Si le cas des dis­cothèques est tranché, on notera que les salles de con­cert sem­blent – pour le moment – épargnées de cette mesure.

On attend donc une réou­ver­ture des clubs pour le 7 jan­vi­er 2022.

(Vis­ité 814 fois)