Les inspirations de… Marcel Dettmann

par Tsugi

Arti­fici­er en chef du Berghain, Mar­cel Dettmann revis­ite le temps d’un DJ-Kicks très per­son­nel son pat­ri­moine musi­cal. Pour Tsu­gi, celui qui est né du mau­vais côté du Mur de Berlin dévoile ses prin­ci­pales sources d’inspiration. 

LES DISQUES 

Depeche Mode — Vio­la­tor

Cela sonne comme une évi­dence. Depeche Mode en général, et cet album en par­ti­c­uli­er, sont l’une de mes plus grandes influ­ences. Il est sor­ti quand j’étais ado­les­cent mais je l’écoute tou­jours chez moi. Il m’arrive même par­fois de jouer des morceaux de Depeche Mode dans mes sets. C’est ma phase pré-techno et house.”

City — Am Fen­ster 

Même s’il sonne plutôt expéri­men­tal, City est l’un des plus grands groupes de rock est-allemands. Ma famille avait l’habitude de beau­coup écouter ce disque à la mai­son quand j’étais enfant. Il y a beau­coup de field record­ings dans cet album : des voitures, des cloches, des bruits de pas, de fourchettes qui tombent par terre… Tout ce qu’on ne s’attend pas for­cé­ment à enten­dre dans un disque de rock des années 70.”

Chrome — Red Expo­sure 

Le cousin de mon père lui avait envoyé ce disque dans l’un de ces rares paque­ts que les habi­tants d’Allemagne de l’Est rece­vaient de l’Ouest. Je n’avais encore jamais enten­du une musique aus­si expéri­men­tale aupar­a­vant. L’album entier m’a boulever­sé.

LES FILMS 

No Coun­try For Old Men par Joel et Ethan Coen 

La bande orig­i­nale est mag­nifique, et trop sou­vent sous-estimée. J’aime beau­coup l’humour noir du film et ses per­son­nages étranges. Ce film est l’archétype du mariage réus­si entre le matéri­au d’origine (le roman de Cor­mac McCarthy) et une réal­i­sa­tion de tal­ent. C’est la même chose avec mon tra­vail : la qual­ité prime et les bonnes idées enflam­ment le tout.”

La vie des autres par Flo­ri­an Henck­el Von Don­ners­mar­ck 

La vie des autres a été en majeure par­tie tournée dans mon quarti­er à Berlin, près du Berghain. C’est tou­jours un plaisir de voir à l’écran les rues où l’on passe chaque semaine. Le film décrit assez bien la vie en Alle­magne de l’Est avant la chute du Mur. Il cap­ture bien l’état d’esprit par­ti­c­uli­er des gens quand ils par­lent de ce pays dis­paru.”

Blade Run­ner par Rid­ley Scott 

Le design général du film avait des années d’avance quand je l’ai vu à sa sor­tie. Ce look cyber­punk et l’entière esthé­tique font de Blade Run­ner un clas­sique absolu de la science-fiction. Le film se déroule en 2019, c’est-à-dire dans trois ans. C’est mar­rant de voir com­ment les choses se sont dévelop­pées en réal­ité. Rien ne sem­ble plus vieux que dans le futur d’hier.”

LES LIVRES 

20 000 lieues sous les mers par Jules Verne

Le cap­i­taine Nemo est un peu le Robin des bois sous-marin. J’ai tou­jours été fasciné par ces aven­tures de fic­tion dans lesquelles ils sur­vivent puisqu’ils con­stru­isent les meilleures machines et sont dotés d’un immense savoir. Beau­coup de cul­tures se ren­con­trent et s’entendent plutôt bien dans ce livre, à l’exception du cap­i­taine, qui au final n’est qu’un type seul.

Invis­i­ble par Paul Auster 

Paul Auster est de manière générale l’un de mes écrivains préférés donc j’aurais pu choisir n’importe lequel de ses livres. Mais celui-ci est très spé­cial pour moi. J’aime la manière avec laque­lle il utilise les mots et con­stru­it cette ambiance par­ti­c­ulière, par­ti­c­ulière­ment quand il fait référence à une mul­ti­tude d’auteurs qui sem­blent tous racon­ter l’histoire.

Bauhaus Pho­tog­ra­phy par Egidio Mar­zona 

Un mag­nifique livre de pho­togra­phies, un peu comme une bonne mix­tape, où l’on trou­ve sou­vent quelque chose auquel on ne s’attendait pas. Une cer­taine image peut appa­raître dif­férente selon l’environnement, tout comme des morceaux dans un mix. Le Bauhaus a spé­ciale­ment inspiré ma musique avec son min­i­mal­isme et sa rec­ti­tude.

INSPIRATIONSEXPIRATION : Mar­cel Dettmann — DJ-Kicks 

Je tra­vaille générale­ment en stu­dio pour mes pro­duc­tions et mes mix­es, mais j’ai fait tout le DJ-Kicks à la mai­son. Je pou­vais pren­dre tout le temps dont j’avais besoin et pass­er des heures à fouiller dans ma col­lec­tion de dis­ques à la redé­cou­verte de musique que j’adore mais que je n’avais pas écoutée depuis des années. J’ai passé mon temps à rechercher et écouter en famille. C’était une expéri­ence assez per­son­nelle et je pense que cela s’entend d’une cer­taine manière dans le mix. Cer­taines nou­veautés, comme mes pro­duc­tions, remix­es et edits, ont en fait quelques années et j’ai décidé de les pub­li­er dans le cadre d’un pro­jet plus vaste. J’ai le sen­ti­ment que ce DJ-Kicks est un reflet assez pré­cis de mon his­toire musi­cale dans sa glob­al­ité plutôt qu’un DJ-mix pour club auquel le pub­lic a l’habitude de m’associer.”

DJ-Kicks par Mar­cel Dettmann, sor­ti sur K7!/Differ-Ant le 14 octo­bre.

(Vis­ité 173 fois)