Les touristes venus faire la fête en Thaïlande ne peuvent plus boire d’alcool

Alors que le Royaume-Uni lançait un mois sans alcool avec Go Sober For Octo­ber, la Thaï­lande arrête aus­si de boire, mais pas pour les mêmes raisons. Le 14 octo­bre, le roi Bhu­mi­bol Adulyadej, roi de la Thaï­lande depuis 70 ans s’est éteint. Dans la tra­di­tion boud­dhiste respecter la mort d’un être cher est quelque chose d’im­por­tant, c’est pourquoi le pays a démar­ré un deuil nation­al qui pour­rait dur­er jusqu’a une année. 

En plus de la mise en place d’un numéro vert pour soutenir le peu­ple thaï­landais, d’un uni­forme de deuil et du pas­sage en noir et blanc des sites inter­net, la Thaï­lande se voit restrein­dre sa vente d’al­cool. 

Sauf que voila, le tourisme de la fête en Thaï­lande est con­sid­érable. Des mil­liers de jeunes du monde entier vien­nent trin­quer dans les bars de Bangkok ou de Pat­taya et se déhanch­er un soir de pleine lune lors de la Full Moon Par­ty ‑qui vient d’être annulée- sur l’île Ko Pha.

Vous faites pas trop de bile quand même, l’al­cool n’est pas totale­ment ban­ni. Comme le relate Munchies, des jour­nal­istes free­lance pré­cisent que l’in­ter­dic­tion de l’al­cool n’est pas offi­cielle. Elle se fait au bon vouloir des super­marchés et des bars. La plu­part des tro­quets et des bou­tiques con­tin­u­ent de servir de l’al­cool, même les cabarets n’ont pas rangé les plumes au plac­ard.

(Vis­ité 70 fois)