Massive Attack a failli ne plus jamais partir en tournée

On a bien fail­li ne plus jamais voir Mas­sive Attack en con­cert. “Nous avons envis­agé d’ar­rêter les tournées”, con­fi­ait le leader au jour­nal bri­tan­nique The Guardian. Pourquoi ? Pour des raisons écologiques.

Le groupe de Bris­tol a eu la même idée que Cold­play, qui a annulé la tournée de son dernier album pour réfléchir à une virée plus “respectueuse de l’environnement, qui ait un impact posi­tif”, comme l’ex­plique Chris Mar­tin. Ce ne serait pas éton­nant que de plus en plus d’artistes réagis­sent de la sorte. Il y a depuis quelques années une prise de con­science quant à l’im­pact envi­ron­nemen­tal de l’in­dus­trie musi­cale. Des trans­ports (tour­bus, voiture, par­fois même jet privé) à la pol­lu­tion en fes­ti­val en pas­sant par la con­som­ma­tion d’én­ergie, le bilan car­bone en prend un coup.

Plutôt que d’an­nuler sa virée mon­di­ale, le duo décide de par­ticiper à une étude — en col­lab­o­ra­tion avec des chercheurs de l’Université de Man­ches­ter — qui vise à trou­ver des solu­tions plus respon­s­ables. Il s’engage donc à fournir les don­nées de sa prochaine virée mon­di­ale aux uni­ver­si­taires du Tyn­dall Cen­tre for Cli­mate Change Research. Bref, pas d’an­nu­la­tion et en route vers des tournées green, parce que lut­ter pour la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­nement c’est bien, mais le faire en musique c’est mieux.

(Vis­ité 553 fois)