Skip to main content
Crédit : David Holderbach
9 avril 2018

MDRNTY Cruise : Ricardo Villalobos, Stephan Bodzin et Apollonia sont sur un bateau…

par Clémence Meunier

Trois jours, à voguer sur la Méditerranée, depuis Gênes et avec des escales en Sardaigne ou en Corse, le tout dans un bateau de croisière luxueux… Sur le papier, c’est déjà pas mal. Rajoutez à ça 2600 fêtards, des cours de yoga, des spectacles, et surtout des sets programmés 24 heures sur 24 dans pas moins que cinq clubs différents, avec Alan Fitzpatrick, Apollonia, Cassy, Eagles & Butterfly, Ilario Alicante, Lazare Hoche, Pan-Pot, Patrice Bäumel, Ricardo Villalobos, Stephan Bodzin… Et vous toucherez du doigt un petit paradis flottant, peuplé de bars et de buffets, de piscines et de coucher de soleil sur la mer : MDRNTY Cruise, une des principales croisières dédiées à la musique électronique, tablant sur une programmation d’assez bonne facture. Si l’ensemble du line-up a forcément un petit goût de massive fiesta à Ibiza, MDRNTY ne cède pas en effet aux sirènes des grosses machines à fric – l’excellent Sud-Africain Culoe De Song est par exemple invité, pas David Guetta.

Organisé par les équipes du Caprices, un festival niché à 1500 mètres d’altitude en Suisse, MDRNTY troquera les après-skis contre les bikinis du 10 au 13 juin prochain, confirmant sa volonté d’être la « première croisière 100% dédiée à la musique électronique underground ». Evidemment, ces trois jours de croisières, d’escales, de farniente et de danse ont un prix : 689€ minimum par personne, payable en plusieurs fois si besoin. Exorbitant ? Pas tant que ça : une fois à bord du bateau, plus besoin de sortir la carte, puisque les participants à MDRNTY profitent d’un pass all inclusive. Cabine, repas, alcool… Tout est pris en charge à bord du MSC Magnifica et ses 294 mètres de long, son équipage de 1000 personnes, ses trois piscines, onze bars, cinq restaurants, son spa ou son cinéma.

Danser en plein milieu de la Méditerranée sur un bateau de croisière, devant un set de Ricardo Villalobos ou d’Alan Fitzpatrick, après s’être rempli la panse toute l’après-midi au bord de la piscine ? Improbable. Tentant, aussi.

>>> A lire aussi – MDRNTY Cruise 2017 : journal de bord de la croisière la plus démontée de l’histoire

Infos et réservations sur le site du festival

Refaire le monde à l’apéro, avec vue sur la mer évidemment. Crédit : David Holderbach

L’Allemand Fabe en pleine action. Crédit : David Holderbach

La sécurité avant tout. Crédit : David Holderbach

On se répète, mais ya pire comme cadre. Crédit : David Holderbach

Visited 43 times, 1 visit(s) today