Crédit : David Holderbach

MDRNTY Cruise : Ricardo Villalobos, Stephan Bodzin et Apollonia sont sur un bateau…

Trois jours, à voguer sur la Méditer­ranée, depuis Gênes et avec des escales en Sar­daigne ou en Corse, le tout dans un bateau de croisière lux­ueux… Sur le papi­er, c’est déjà pas mal. Rajoutez à ça 2600 fêtards, des cours de yoga, des spec­ta­cles, et surtout des sets pro­gram­més 24 heures sur 24 dans pas moins que cinq clubs dif­férents, avec Alan Fitz­patrick, Apol­lo­nia, Cassy, Eagles & But­ter­fly, Ilario Ali­cante, Lazare Hoche, Pan-Pot, Patrice Bäumel, Ricar­do Vil­lalo­bos, Stephan Bodzin… Et vous toucherez du doigt un petit par­adis flot­tant, peu­plé de bars et de buf­fets, de piscines et de couch­er de soleil sur la mer : MDRNTY Cruise, une des prin­ci­pales croisières dédiées à la musique élec­tron­ique, tablant sur une pro­gram­ma­tion d’assez bonne fac­ture. Si l’ensem­ble du line-up a for­cé­ment un petit goût de mas­sive fies­ta à Ibiza, MDRNTY ne cède pas en effet aux sirènes des gross­es machines à fric — l’ex­cel­lent Sud-Africain Culoe De Song est par exem­ple invité, pas David Guet­ta.

Organ­isé par les équipes du Caprices, un fes­ti­val niché à 1500 mètres d’alti­tude en Suisse, MDRNTY tro­quera les après-skis con­tre les biki­nis du 10 au 13 juin prochain, con­fir­mant sa volon­té d’être la “pre­mière croisière 100% dédiée à la musique élec­tron­ique under­ground”. Evidem­ment, ces trois jours de croisières, d’escales, de farniente et de danse ont un prix : 689€ min­i­mum par per­son­ne, payable en plusieurs fois si besoin. Exor­bi­tant ? Pas tant que ça : une fois à bord du bateau, plus besoin de sor­tir la carte, puisque les par­tic­i­pants à MDRNTY prof­i­tent d’un pass all inclu­sive. Cab­ine, repas, alcool… Tout est pris en charge à bord du MSC Mag­nifi­ca et ses 294 mètres de long, son équipage de 1000 per­son­nes, ses trois piscines, onze bars, cinq restau­rants, son spa ou son ciné­ma.

Danser en plein milieu de la Méditer­ranée sur un bateau de croisière, devant un set de Ricar­do Vil­lalo­bos ou d’Alan Fitz­patrick, après s’être rem­pli la panse toute l’après-midi au bord de la piscine ? Improb­a­ble. Ten­tant, aus­si.

»> A lire aus­si — MDRNTY Cruise 2017 : jour­nal de bord de la croisière la plus démon­tée de l’histoire

Infos et réser­va­tions sur le site du fes­ti­val

Refaire le monde à l’apéro, avec vue sur la mer évidem­ment. Crédit : David Holder­bach

L’Alle­mand Fabe en pleine action. Crédit : David Holder­bach

La sécu­rité avant tout. Crédit : David Holder­bach

On se répète, mais ya pire comme cadre. Crédit : David Holder­bach

(Vis­ité 574 fois)