Skip to main content
20 juin 2024

Méli-Mélo, festival 100% house dans une ferme du XIIe siècle

par Tsugi

Vous cherchez un micro-festival avec des pointures de la house underground et des champs de tournesol plus grands que Wembanyama ? On vous présente le Méli-Mélo Festival, un évènement bucolique d’oreilles bien pendues qui prendra vie du 28 au 30 juin prochain. Au programme : live, DJ sets et salutations au soleil à s’en décorner la pétale.

Les festivals XXL n’ont pas toujours la cote. La foule aux allures de collé-serré, l’interminable attente aux latrines, les bières au prix d’un triple Bombay Saphir. En réaction au gigantisme, de plus en plus de micro-festival émergent, s’essayant au format de poche, intimiste, familial. Le Méli-Mélo Festival , ses tournesols géants et sa ferme bucolique vieille de 800 ans en font partie. À la barre, les collectifs Gourmandisque et La Fessée Musicale, deux bandes de potes passionnés de house et de vinyles. Une propension pour le groove qui se reflète dans les pointures françaises conviées pour l’occasion.

 

Tau Car, Nemo Vachez, Céline Sundae
méli-mélo grand béon

© DR

Parmi les têtes d’affiche, on retrouve la dissidente du groove basée à Berlin Tau Car, l’ancien sous-marin du collectif Rakya, Némo Vachez, ainsi que la trublionne de la house Céline Sundae. On notera également la présence d’Atawël, musicien-jardinier compositeur de lives vibrants, de la DJ et cofondatrice de l’association Consentis, Domi, de l’étoile montante de la progressive house, Nairless , ou encore de l’hypnotique Elona Prime et de l’agent double de la scène parisienne Doublure. Une programmation électrique qui prendra vie dans la ferme dite du Grand Béon, à seulement 1h30 de Paris.

 

House, electro, disco

Située dans l’Yonne, pas loin de Sens, l’échappée belle que propose le Méli-Mélo Festival se rêve plus ressourçante qu’une retraite spirituelle dans le Perche. Sur place, un camping champêtre avec douches et toilettes en dur – amen ! -, ainsi que deux scènes, dont l’une en extérieur, le nez dans la canopée. Pour vos oreilles, l’ensemble des décibels seront propulsés par un système son d&b. Derrière le booth, des artistes AOP 100 % français -mais 0 % facho – défendront la house underground hexagonale dans toute sa diversité. Disco, funk, electro, progressive, tech, trance : des influences plurielles qui n’ont qu’un objectif, éviter le tunnel techno.

méli-mélo

© DR

 

Yoga, paillettes

Au-delà de la musique, toute une palanquée d’activités est prévue. Du yoga et de la méditation pour garder les pieds sur terre, un atelier aquarelle, un stand de tatouage et de piercing pour rester épidermique, un atelier paillette, de la slackline et du badminton, mais aussi une mystérieuse scéno interactive du nom de Sticky Pond Miracle Fish. Pour que les corps tiennent, deux repas maisons compris dans le billet sont prévus, ainsi que deux autres préparés par des restaurateurs locaux.

Si vous êtes, comme Maître Renard, par l’odeur alléchés, sachez qu’il reste des places. Le pass trois jours est à 80 euros, comprenant l’accès au festival et au camping, à deux repas et aux petits-déjeuners. Pour venir, des places de navettes sont à dispo dans la billetterie.

Ici les liens vers la billetterie, la page Instagram, l’évènement Facebook !

 

méli-mélo

© DR

Visited 239 times, 7 visit(s) today