Skip to main content
©Kenneth Scott
21 juin 2024

Gaswerk Music Days 2024, Berlin is calling

par Olivia Beaussier

Pendant trois jours, en plein cœur de Berlin, le Gaswerk Music Days réunit plus de vingt artistes pour célébrer la musique dans sa forme la plus plurielle possible. Du 12 au 14 juillet, électronique expérimentale, jazz, avant-pop, improvisation et bien d’autres seront au Gaswerksiedlung.

Anciennement lieu de logements pour les travailleurs dans les mines de charbon, le Gaswerksiedlung est un endroit protégé au plein cœur de Berlin. Depuis 2011, le bâtiment sert de studio créatif à de nombreux artistes, particulièrement musicien-nes. C’était donc une évidence d’en faire un festival de musique. En portant fièrement le motto de « radical live music », le Gaswerk Music Days réunit un lineup « où l’énergie et la qualité surmonte les fractures classiques au sein des genres musicaux« . On fait notre sélection électronique.

La première de la liste est Perera Elsewhere, DJ et productrice qui n’hésite pas à s’aventurer musicalement. Ce côté expérimental l’a amenée tant sur la scène club de Londres jusqu’à Berlin, avec son underground bass music décalée.

Amateur-ices de musiques qui piochent dans tous les genres, le nom de Rabih Beaini est à retenir. Le DJ et producteur fusionne son électronique un poil techno avec des improvisations jazz. Pour continuer dans ce mélange, Gaswerk Music Days a invité Samuel Rohrer. Avec son passé en tant que batteur de jazz, c’est très naturellement qu’il a été tourné vers des percussions électroacoustiques et des synthés modulaires. Pour notre plaisir, bien sûr.

Du côté de la scène berlinoise, on trouve une DJ-productrice du nom de Saeko Killy. Si l’artiste s’épanouit sur des DJ-sets dub et post-punk, elle n’hésite pas à les accompagner de lives, ou elle se lance parfois même au chant. Sarah Farina est une autre artiste berlinoise. Hôte des événements Emergent Bass à Berlin, Sarah Farina est devenue une curatrice méticuleuse qui arrose ses set de bass music et de sonorités électroniques futuristes.

Et comme les sons futuristes semblent être les bienvenus au Gaswerk Music Days, il n’est pas étonnant que Tomash soit dans la programmation. En utilisant la nouvelle technologie comme moyen de faire de la musique, Tomash navigue entre intelligence artificielle, techno minimaliste et rythmiques latinos pour un son unique !

 

À lire aussi sur tsugi.fr : TTristana, RONI, Lisa More et Olympe4000 en b4b sur Rinse FM Gaswerk Music Days

 

Parmi tous ces beaux noms, on trouvera également celui de Zeug accompagné de Scott Monteith, mais aussi Waqwaq Kingdom, Contagious ou encore James Holden.

Le lien vers la programmation complète et la billetterie du Gaswerk Music Days

Visited 218 times, 6 visit(s) today