Skip to main content
Crédit : Steffi Rettinger
13 octobre 2017

MEUTE, la fanfare reprenant les meilleurs tubes techno, sort son premier album

par Clémence Meunier

Ils ont fait le tour des festivals, entre les Trans Musicales l’année dernière, Dour cet été, ou même Les 3 Éléphants ce printemps, posant à minuit, en plein milieu de la foule, un « joyeux anniversaire » plein de cuivre pour fêter les 10 ans du festival mayennais. « Ils », ce sont MEUTE, une joyeuse bande d’Allemands tout de rouge vêtus, avec un concept unique : reprendre, en fanfare, des titres techno iconiques, comme « The Man With The Red Face » de Laurent Garnier, « Miss You » de Trentemøller, « Every Wall Is A Door » de N’To ou « Kerberos » de Stephan Bodzin et Marc Romboy. Ce qui pourrait rapidement devenir super agaçant se transforme, en live, en une énorme fête décomplexée, un moment jouissif et rare – voire un sacré bordel, les membres du « techno marching band » n’étant pas les derniers à danser.

Après avoir traîné cymbales, trompettes et bassons un peu partout en Europe, le groupe originaire d’Hambourg sort aujourd’hui son premier album, Tumult. Avec, pour beaucoup de fans du live, une petite appréhension : si on enlève la fête pour simplement coller ces reprises sur disques, est-ce que ça marchera encore ? Est-ce qu’on ne va pas se lasser (voire s’épuiser le tympan) d’entendre autant de cuivres, au casque, pendant une heure tout pile ? Et bien bizarrement, non. Déjà car la tracklist est arrangée pour nous faire rentrer tout en douceur dans ce monde de tubas et clarinettes, en commençant par « The Man With The Red Face ». Les fans de Laurent Garnier – qui a d’ailleurs envoyé à MEUTE un sympa « U guys are genius » – ne seront pas dépaysés, le titre original comprenant un célèbre segment de cuivre. Quant à leur énergique reprise de « Rej » de Âme, qui pourrait s’apparenter à un single tant on l’a entendue partout cette année, elle arrive vers la fin du disque, en apothéose… Pour atterrir un peu plus en douceur avec « Acamar » de Frankey & Sandrino, qui ont eu « les larmes aux yeux » quand ils ont entendu cette version. Bref, les MEUTE sont malins. Leur mixage, très chaleureux, jamais strident, l’est aussi. Et ce Tumult de nous surprendre agréablement. C’est quand leur prochaine date, qu’on danse encore comme des idiots avec ces fous furieux ?

Si vous êtes plutôt Spotify : 

MEUTE sera à la Machine du Moulin Rouge le 19 octobre dans le cadre du MaMA Festival et aux Nuits Zébrées de Radio Nova à Avignon le lendemain.

Visited 122 times, 1 visit(s) today