Crédit : Jean Ranobrac

Mixtape 100% zouz : Calling Marian nous gâte avant Les Femmes s’en mêlent

Le sujet est récurent : quelle place aujourd’hui (et demain !) pour les femmes dans les musiques actuelles ? Le prob­lème est d’autant plus impor­tant dans le doux milieu (ou pas) de la musique élec­tron­ique, où peu de femmes évolu­ent, aus­si bien côté artistes qu’en labels ou dans les médias spé­cial­isés. Alors pourquoi si peu de femmes à l’affiche des gros fes­ti­vals tech­no ? Quid des labels hébergeant en immense majorité des hommes : ne reçoivent‐ils aucune démo de femmes pour en sign­er si peu ? Les ques­tions sont sou­vent posées, per­son­ne n’a réelle­ment trou­vé de réponse, même si les men­tal­ités ten­dent à chang­er. Pea­cock Soci­ety, par exem­ple, a mis un point d’honneur cette année à accueil­lir une belle bro­chette de femme DJ dans son line‐up. Et puis, il y a des insti­tu­tions, qui depuis des années main­tenant œuvrent plus ou moins dans l’ombre pour pro­mou­voir la scène fémi­nine, tous gen­res con­fon­dus. En tête ? Les Femmes s’en mêlent, hon­or­able fes­ti­val fort de 21 édi­tions, de retour pen­dant tout le mois de mars et pro­posant une affiche 100% fémi­nine — en plus de quelques groupes mixtes portés par des femmes. On y retrou­vera cette année Vir­ginie Despentes et le groupe rock Zëro pour une lec­ture musi­cale, Dream Wife, Léonie Per­net, Clara 3000, Cata. Pira­ta (du groupe Skip&Die) en DJ‐set, Sama, Irène Drésel, Chloé, Lom­boy, Corine, Find­lay, Pi Ja Ma ou Juniore, pour des con­certs parisiens du 15 au 28 mars ou partout en France avec une jolie tournée du 15 mars au 5 avril. Par­mi toutes ces artistes se cache égale­ment une chou­chou de Tsu­gi : Call­ing Mar­i­an. L’ancienne étu­di­ante en musique médié­vale nous avait bluffé l’automne dernier avec un EP acid‐techno per­cu­tant. Pro­gram­mée pour un live semi‐analogique ce same­di 17 mars à la Machine du Moulin Rouge, elle par­ti­ra ensuite en tournée “Les Femmes s’en mêlent”, pas­sant le 27 à Riorges (avec Corine) et le 5 avril à Rezé (avec Juniore et Pi Ja Ma).

Pour fêter tout ça, Call­ing Mar­i­an nous a con­coc­té une mix­tape 100% fémi­nine, où se croisent Aval­on Emer­son, Rebekah, Son­ja Moon­ear, Myako (sou­vent enten­due sur Rinse France) ou encore Anja Schnei­der (avec “Got Me With A Band” extrait de son très bon dernier album SoMe). Et puis bien sûr Call­ing Mar­i­an her­self, avec l’hypnotique “Mono­chrome”. De quoi patien­ter en atten­dant qu’un beau jour pro­pos­er un mix entière­ment féminin ne soit plus un acte de sédi­tion, mais sim­ple­ment une envie d’entendre de bons morceaux. Parce que franche­ment, est‐il vrai­ment besoin de rap­pel­er que peu importe ce qu’il y a dans le slip (ou la culotte !) du DJ, tout ce qu’on veut c’est écouter de la bonne musique ?

The New You” — Fan­tas­tic Twins
“Get Obses­sion­al” — Theodo­ra
“Spi­der Mon­key” — Myako
“We Need Some­thing More” — Zamil­s­ka
“Quoi !” — Aval­on Emer­son
“Got Me With A Bang” — Anja Schnei­der
“Ignore And Block” — Nad­ja Lind
“Hans” — Son­ja Moon­ear
“Mono­chrome” — Call­ing Mar­i­an
“Attack Me” — Flo­re
“Dia­blo” — Rebekah
“Return Tick­et” — Anetha
“Nev­er” — Emi­ka

Tout le pro­gramme et les infos sur Les Femmes s’en mêlent sont à retrou­ver sur le site du fes­ti­val.

» A lire aus­si : Acid‐techno per­cu­tante avec le nou­v­el EP de Call­ing Mar­i­an
» A lire aus­si : Rebe­ka War­rior offre un mix 100% féminin

(Vis­ité 414 fois)