Mondkopf a composé la BO de l’intrigant film “Bridgend” avec Hannah Murray

Brid­gend, pays de Galles. Emplace­ment d’une grande usine d’arme­ment pen­dant la guerre, puis d’une aciérie, et aujour­d’hui de deux usines Jaguar et Sony. Un lieu vert, où l’on s’en­nu­it un peu, mais pas le bagne non plus. Du moins, c’est la descrip­tion don­née par Van­i­ty Fair dans un long arti­cle pub­lié en 2009. Mais pourquoi Van­i­ty Fair s’est intéressé à cette petite ville de 40 000 habi­tants ? La rai­son n’est pas très joyeuse : depuis 2007 et au fil des années, des dizaines d’ado­les­cents se sont sui­cidés à Brid­gend, atti­sant la curiosité de tous les tabloïds du pays mais aus­si de la police, évidem­ment. Ce fait divers à grande échelle est aujour­d’hui le sujet d’un film par Jeppe Ronde, logique­ment appelé Brid­gend, avec Han­nah Mur­ray dans le rôle prin­ci­pal (Cassy dans Skins, et plus récem­ment Vère dans Game Of Thrones) — elle y joue la fille d’un flic venu enquêter dans la région, et qui se lie d’ami­tié avec les ado­les­cents du coin.

Si Brid­gend n’a pas encore de date de sor­tie fixée en France, il a été présen­té à Sun­dance et a reçu plusieurs prix. En atten­dant, la BO du film sort demain sur In Par­adis­um, est déjà en écoute, et est signée… Mond­kopf ! De quoi se plonger un peu dans l’u­nivers intro­spec­tif du Français auteur de Hadès, avec onze titres ambi­ent — dont qua­tre réal­isés avec le com­pos­i­teur danois Karsten Fun­dal pour un ren­du orches­tral. Intri­g­ant, hyp­no­ti­sant, par­fois dérangeant, bref un album col­lant par­faite­ment bien au thème com­plexe du film. 

(Vis­ité 300 fois)