Skip to main content
7 juillet 2016

Mondkopf a composé la BO de l’intrigant film « Bridgend » avec Hannah Murray

par rédaction Tsugi

Bridgend, pays de Galles. Emplacement d’une grande usine d’armement pendant la guerre, puis d’une aciérie, et aujourd’hui de deux usines Jaguar et Sony. Un lieu vert, où l’on s’ennuit un peu, mais pas le bagne non plus. Du moins, c’est la description donnée par Vanity Fair dans un long article publié en 2009. Mais pourquoi Vanity Fair s’est intéressé à cette petite ville de 40 000 habitants ? La raison n’est pas très joyeuse : depuis 2007 et au fil des années, des dizaines d’adolescents se sont suicidés à Bridgend, attisant la curiosité de tous les tabloïds du pays mais aussi de la police, évidemment. Ce fait divers à grande échelle est aujourd’hui le sujet d’un film par Jeppe Ronde, logiquement appelé Bridgend, avec Hannah Murray dans le rôle principal (Cassy dans Skins, et plus récemment Vère dans Game Of Thrones) – elle y joue la fille d’un flic venu enquêter dans la région, et qui se lie d’amitié avec les adolescents du coin.

Si Bridgend n’a pas encore de date de sortie fixée en France, il a été présenté à Sundance et a reçu plusieurs prix. En attendant, la BO du film sort demain sur In Paradisum, est déjà en écoute, et est signée… Mondkopf ! De quoi se plonger un peu dans l’univers introspectif du Français auteur de Hadès, avec onze titres ambient – dont quatre réalisés avec le compositeur danois Karsten Fundal pour un rendu orchestral. Intrigant, hypnotisant, parfois dérangeant, bref un album collant parfaitement bien au thème complexe du film. 

Visited 13 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply