©Manuel Nägeli

Ne supportant plus les annulations de ses concerts, un musicien a mis fin à ses jours

Le clavecin­iste François Gre­nier s’est don­né la mort mar­di 23 mars, ne sup­por­t­ant plus les annu­la­tions dues à la sit­u­a­tion san­i­taire. Claire Lam­quet, qui codirigeait l’ensem­ble de musique anci­enne Hemi­o­lia avec lui, s’est exprimée pour expli­quer ce pas­sage à l’acte. 

Il s’était ren­fer­mé dans sa bulle, et ressas­sait les annu­la­tions.” C’est en ces ter­mes que Claire Lam­quet décrit dans les pages de Nord Lit­toral les derniers moments de son col­lègue François Gre­nier. Le clavecin­iste red­outait égale­ment l’avenir : il en avait “une peur panique, car il y avait de moins en moins de reports de nos con­certs.” François Gre­nier était chef de cœur et clavecin­iste après des études de piano, clavecin, musique anci­enne, chant, écri­t­ure et musi­colo­gie. Le sec­ond con­fine­ment avait provo­qué chez lui une grande souf­france, mal­gré l’en­reg­istrement en novem­bre avec l’ensem­ble Hemi­o­lia d’un disque dédié à la musique française du XVI­I­Ie siè­cle qui “l’avait reboosté” racon­te Claire Lam­quet. “C’est la dernière fois qu’il a touché à son clavecin… On sor­ti­ra peut-être le disque à titre d’hom­mage, mais il fau­dra réin­ven­ter sans lui ensuite. Ce sera impos­si­ble de rejouer ce qu’on a con­stru­it avec François sans lui” con­tin­ue la violoncelliste.

 

À lire également
Dans une lettre ouverte, 20 acteurs du secteur appellent Macron à “déconfiner la culture”

 

Ce geste du musi­cien s’ex­plique prin­ci­pale­ment par les annu­la­tions et fer­me­tures des salles de con­certs, lui qui était “un amoureux incon­di­tion­nel de la musique.” Claire Lam­quet le décrivait comme une “per­son­nal­ité ultra­sen­si­ble” qui ne “sup­por­t­ait plus” les annu­la­tions en série de con­certs, de spec­ta­cles. Une trop grande sen­si­bil­ité pour lui, à qui cette année d’en­fer­me­ment fut finale­ment fatale. Alors que le monde de la cul­ture ne voit tou­jours pas l’hori­zon d’une sor­tie de crise, on se demande jusqu’où les con­séquences des restric­tions pour­ront men­er. François Gre­nier a été enter­ré hier dans sa ville natale de Avesnes-sur-Helpe dans les Hauts-de-France. Artistes, musi­ciens, pro­mo­teurs de la cul­ture en France : tenez bon !

(Vis­ité 2 479 fois)