Nicolas Jaar diffuse six heures de musique non-stop

On vous présen­tait la semaine dernière le nou­veau pro­jet de Nico­las Jaar, la mys­térieuse webra­dio The Net­workEn arrivant sur le site, on nous demande de taper un nom­bre entre 0 et 333. En s’éx­e­cu­tant, on décou­vre que cha­cun d’en­tre eux cor­re­spond à une sta­tion de radio. A chaque nom­bre (mul­ti­ple de trois, pré­cisons le) sa radio et son lot de musiques pour cer­tains, de bruits d’on­des pour d’autres. Aujour­d’hui, Nico­las Jaar prend les manettes de la radio NTS pour dif­fuser The Net­work (oui, comme sa webradio).

Pen­dant douze heures (deux fois six heures), le pro­duc­teur présente dix-neuf épisodes sonores, à la durée et à l’in­ti­t­ulé dif­férents. We Weren’t Made For These Times, Play­ing With You, Eter­nal Infla­tion… En lisant le pro­gramme, tous ces noms sem­blent fam­i­liers et ce sont les visuels qui accom­pa­g­nent cha­cun d’en­tre eux qui nous éclairent. Il s’ag­it en fait d’une écoute alternée de dix-neuf sta­tions du Net­work de Jaar, fine­ment sélec­tion­nées pour que l’on puisse trou­ver nos favorites dans les cen­taines de fréquences émet­tant sur son site. Entamé il y a une heure, le show dif­fuse des mini-mixes des chaines suiv­antes ‑dans leur ordre de pas­sage (codes à ren­tr­er sur ce site pour décou­vrir la sta­tion cor­re­spon­dante) : 33, 222, 186, 99, 324, 15, 9, 108, 261, 198, 132, 174, 78, 195, 225, 69, 234. Il y a de tout, des musiques instru­men­tales à expéri­men­tales en pas­sant par le jazz et bien sûr de l’élec­tron­ique recher­chée. Voilà de quoi nous occu­per un moment, d’au­tant qu’il y a encore plus d’heures d’é­coute sur chaque chaine. Ca s’é­coute ici. 

Par curiosité, on a ten­té le 333, dernière sug­ges­tion de nom­bres sur le site : Inti­t­ulée Sirens, on se doute que cette fréquence cache des indices sur un poten­tiel nou­v­el album de Nico­las Jaar (voir l’art­work récem­ment pub­lié par l’artiste juste en dessous).

 

(Vis­ité 85 fois)