Skip to main content
29 juillet 2022

Nina Kraviz lâche des extraits de son futur EP, un pour chaque track

par Bérénice Hourçourigaray

Nina Kraviz dévoile sur son Soundclound un extrait de chacun des remixes de « This Time » par des pointures de la musique électro. 1 minute 30, ça passe vite. Mais ça annonce déjà des sons qui vont nous faire bouger cet été.

Pari réussi pour Nina Kraviz. La DJ russe a annoncé hier sur Instagram qu’elle sortait, le 5 août, un album de remixes de son succès « This Time« . Et pour cela, elle a convié la fine fleur de la musique électronique. Comme des amuse-bouche, elle a droppé 1 minute 30 de chacun des 6 remixes et en bonus, une version acoustique. Petit clin d’oeil arty, elle a associé chacun des morceaux à une couleur en changeant le fond-originalement bleu- de sa pochette d’album. Le coup de com’ est excitant. Allez, on n’attend pas plus pour vous dévoiler qui a collaboré à ce joli projet.

À LIRE AUSSI : Accusée d’être “pro-Poutine”, Nina Kraviz sort de son silence et se défend

Le vert émeraude est attribué à… Four Tet ! KH pour les intimes. C’est clairement la collab’ la plus excitante de ce set. Ses samples entêtants accompagnent à la voix de Nina, et on en veut plus !

L’artiste de Detroit Moodyman sera paré de jaune citron pour l’occasion. La clarté de la voix contraste bien avec les arrangements de Moodyman. Parfait mélange entre acoustique avec une guitare suave et de coups de cymbale, de tambourin. On dit oui !

Voilà plus de vingt ans que Terrence Dixon représente la scène de Détroit. Le producteur américain est un pur produit de la Motor City préférant pousser la techno dans ses retranchements expérimentaux. On sacre sa minute 30 « la plus frustrante et énigmatique ». On pressent que ce remix orangé va être fascinant, futuriste et illustre, à l’image de l’identité de Terrence Dixon, artiste qui ne se refuse rien.

Le rose poudré de la pochette du remix de Praecox semble presque être une blague. Un joli pied de nez aux sons lancinants qu’il nous envoie en pleine figure.

Bien que la pochette soit noire, le remix de Lindstrøm, figure de la scène norvégienne, apporte un peu de soleil à ces remixes.

Enfin, le mauve colle à la peau d’Hieroglyphic Being. On a hâte de voir le morceau se déployer sur plus d’1 minute.

Et vous, ce sera quoi votre couleur préférée ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nina Kraviz (@ninakraviz)

Visited 82 times, 1 visit(s) today