Nina Kraviz lâche des extraits de son futur EP, un pour chaque track

Nina Krav­iz dévoile sur son Sound­clound un extrait de cha­cun des remix­es de “This Time” par des poin­tures de la musique élec­tro. 1 minute 30, ça passe vite. Mais ça annonce déjà des sons qui vont nous faire bouger cet été.

Pari réus­si pour Nina Krav­iz. La DJ russe a annon­cé hier sur Insta­gram qu’elle sor­tait, le 5 août, un album de remix­es de son suc­cès “This Time”. Et pour cela, elle a con­vié la fine fleur de la musique élec­tron­ique. Comme des amuse-bouche, elle a drop­pé 1 minute 30 de cha­cun des 6 remix­es et en bonus, une ver­sion acous­tique. Petit clin d’oeil arty, elle a asso­cié cha­cun des morceaux à une couleur en changeant le fond-originalement bleu- de sa pochette d’al­bum. Le coup de com’ est exci­tant. Allez, on n’at­tend pas plus pour vous dévoil­er qui a col­laboré à ce joli projet.

À LIRE AUSSI : Accusée d’être “pro-Poutine”, Nina Krav­iz sort de son silence et se défend

Le vert émer­aude est attribué à… Four Tet ! KH pour les intimes. C’est claire­ment la col­lab’ la plus exci­tante de ce set. Ses sam­ples entê­tants accom­pa­g­nent à la voix de Nina, et on en veut plus !

L’artiste de Detroit Moody­man sera paré de jaune cit­ron pour l’oc­ca­sion. La clarté de la voix con­traste bien avec les arrange­ments de Moody­man. Par­fait mélange entre acous­tique avec une gui­tare suave et de coups de cym­bale, de tam­bourin. On dit oui !

Voilà plus de vingt ans que Ter­rence Dixon représente la scène de Détroit. Le pro­duc­teur améri­cain est un pur pro­duit de la Motor City préférant pouss­er la tech­no dans ses retranche­ments expéri­men­taux. On sacre sa minute 30 “la plus frus­trante et énig­ma­tique”. On pressent que ce remix orangé va être fasci­nant, futur­iste et illus­tre, à l’image de l’identité de Ter­rence Dixon, artiste qui ne se refuse rien.

Le rose poudré de la pochette du remix de Prae­cox sem­ble presque être une blague. Un joli pied de nez aux sons lanci­nants qu’il nous envoie en pleine figure.

Bien que la pochette soit noire, le remix de Lind­strøm, fig­ure de la scène norvégi­en­ne, apporte un peu de soleil à ces remixes.

Enfin, le mauve colle à la peau d’Hiero­glyph­ic Being. On a hâte de voir le morceau se déploy­er sur plus d’1 minute.

Et vous, ce sera quoi votre couleur préférée ?

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Nina Krav­iz (@ninakraviz)

(Vis­ité 468 fois)