Skip to main content
15 juin 2017

Notre top album 2017 à mi-parcours

par Clémence Meunier

Juin, sa fête de la musique, ses rayons de soleil, ses festivals… Et son bilan de mi-année ! Alors que 2017 est déjà sacrément bien entamé, on a fait le tour de la rédac’ pour concocter un petit récapitulatif des plus belles sorties de ces derniers mois. Un très bon cru, avec quelques noms revenant régulièrement parmi nos coups de coeur, comme DBFC, Spoek Mathambo, Mac DeMarco ou « Misericordia » de W.LV.S.

 

Selon Patrice Bardot

Les albums : 

Spoek Mathambo – Mzansi Beat Code [Prospect/No Format]

La house est malaxée sous les influences africaines, un grand album par un producteur/rappeur/chef d’orchestre qui est en train de marquer de son empreinte la scène électronique.

  • DJ Hell – Zukunftsmusik [Gigolo / La Baleine]
  • Fishbach – A ta merci [Entreprise/A + LSO/Sony]
  • Benjamin Biolay – Volver [Barclay]
  • DBFC – Jenks [Her Majesty’s Ship/PIAS]
Les morceaux : 

Le Villejuif Underground – « Le Villejuif Underground » [Born Bad Records]

Affreux, sales et méchants, le groupe de rock le plus excitant de notre pays. Au moins.

Selon Antoine Dabrowski

Les albums : 

Sleaford Mods – English Tapas [XL Recordings]

Ça sent la bière dans un pub à la moquette défraîchie et c’est surtout le cri des laissés pour compte du Royaume-Uni sur fond d’electro lo-fi. Indispensable.

  • Spoek Mathambo – Mzansi Beat Code [Prospect/No Format]
  • DBFC – Jenks [Her Majesty’s Ship/PIAS]
  • Malik Djoudi – UN [La Souterraine]
  • Isaac Delusion – Rust & Gold [microqlima]
Les morceaux : 

Yan Wagner – « SlamDunk Cha-Cha » [Her Majesty’s Ship]

Le retour aux affaires du meilleur chanteur de la scène électro qui laisse parler le crooner qui est en lui, quelque part entre Sinatra et Bowie. On attend son deuxième album pour septembre. Vivement la rentrée !

Selon Clémence Meunier

Les albums : 

Fyfe – The Space Between [Benvolio Music Limited/Believe]

Onze titres sur la naissance, la mort, et tout ce qui peut bien se passer entre les deux : avec son deuxième album The Space Between, l’Anglais Fyfe atteint des sommets de songwriting et de sensibilité, pour sortir les mouchoirs sur fond de pop sacrément bien foutue.

Les morceaux : 

W.LV.S – « Misericordia » [Astropolis Records]

On l’aura attendu ce titre, entendu pour la première fois à la toute fin de Sous le donjon de Manu Le Malin – excellent docu s’intéressant, vous l’aurez compris, à Manu Le Malin. Mais ça y est, il y a peu de temps Astropolis Records sortait enfin ce retourneur de dancefloor signé W.LV.S, le nom que se donnent Electric Rescue et The Driver (un autre alias de Manu) quand ils officient en duo et en techno. Imparable :

Selon Lucas Martin

Les albums : 

Ryuichi Sakamoto – async [Commons/Milan]

Avec 40 ans de carrière au compteur, le musicien, compositeur, producteur et acteur (oui oui, tout ça) japonais Ryuichi Sakamoto est revenu en ce début d’année avec async, un album ambient d’une beauté cathartique. C’est surtout la première fois qu’on entend le génie nippon depuis qu’on lui a diagnostiqué un cancer de la gorge en 2014, et on est heureux qu’il soit toujours là.

Les morceaux : 

Joey Bada$$ – « Rockabye Baby feat. ScHoolboy Q » [Pro Era Records]

Sorti une semaine avant celui de Kendrick Lamar, l’album de Joey Bada$$ a forcément eu du mal à s’élever au dessus de l’ouragan qu’à provoqué DAMN.. Et pourtant, le second LP du rappeur new-yorkais est une petite bombe qui confirme que Joey est un (le?) des meilleurs espoirs du rap américain. Extrait.

Selon Théo Meunier

Les albums :

Goldlink – At What Cost [Squaaash Club/RCA Records]

Si Washington est la capitale administrative, celle-ci peine à exister sur la carte du rap américain. Une donnée qui pourrait bientôt changer notamment avec l’arrivée de Goldlink. Productions entraînantes qui empruntent à la house, flow rapide moitié chanté moitié frappé ou parachutage 40 ans en arrière dans l’ambiance des block parties : Goldlink propose cocktail aux saveurs variées à déguster dans n’importe quel contexte.

Les morceaux : 

Frank Ocean – « Biking feat. Jay-Z & Tyler, The Creator » [odd future]

Pour les avoir déjà entendus sur le morceau « Slater », on connaissait déjà la passion de Frank Ocean et Tyler, The Creator pour les ballades en vélo. Une passion qu’ils nous dévoilent une nouvelle fois sur le morceau « Biking ». Avec un casting pareil encore faut-il que l’alchimie opère, et c’est ici le cas. Jay Z fait office de chauffeur de salle, Tyler, The Creator balance un couplet sur sa roue arrière et Frank Ocean se laisse aller à un flow et des petits cris aux accents de Young Thug. Que demander de plus ?

Selon François Blanc

Les albums : 

Camille – OUÏ [Because Music]

La plus grande artiste pop française en activité sort un album d’exception, où ses expérimentations vocales se parent d’électronique et trouvent leur place sur des chansons incroyablement bien troussées. La perfection.

Les morceaux : 

Amber Coffman – « City Of No Reply » [Columbia]

Tout le monde se fout de ce premier album solo d’Amber Coffman, ancienne membre de Dirty Projectors partie après sa rupture avec Dave, le leader, qui produit finalement ce premier album solo. Mais tout le monde devrait écouter ce tube pop incroyable, qui fera mon été.

Selon Benoît Carretier

Les albums :

Dauwd – Theory Of Colours [Technicolour/Ninja Tune]

Laissez mijoter le jeune Dauwd pendant un an dans un studio d’Utrecht où repose l’une des plus grandes collections européennes de synthés modulaires et vintage. Dégustez ensuite sept titres kraut-house analogiques délicieusement régressifs et brumeux. Sublime.

Les morceaux : 

Crooked Man « Happiness (Juan Maclean remix) » [DFA Records]

L’auteur du meilleur album de 2016 s’offre le meilleur pack de remixes avec les New-Yorkais Juan MacLean et Whatever/Whatever (qui démonte « I’ll Be Loving You »). Dope !

Pour savoir qui est qui (coucou Marie-Ange Nardi !), notre trombinoscope est par là

Visited 24 times, 1 visit(s) today