On a assisté à la première du “Prix des Indés”

Hier soir, la SPPF organ­i­sait le tout pre­mier Prix des Indés. La SPPF est une société créée par des Pro­duc­teurs Indépen­dants pour des Pro­duc­teurs Indépen­dants. Elle oeu­vre pour met­tre l’indé sur le devant de la scène, une démarche néces­saire lorsque que l’on sait qu’il est représen­té à seule­ment 30% par les médias français. Tout au long de la soirée la SPPF et le jury présidé par Didi­er Var­rod, ancien Directeur de la musique et ani­ma­teur à France Inter, ont remis les huit Prix des Indés. 

Lors de cette soirée de remis­es ouverte par un live de Jacques, les gag­nants se sont suc­cédés sur la scène de la Cigale pour inter­préter un titre à l’im­age de Jacques et “Dans la Radio” et Radio Elvis et “Les Moissons”. Bien orchestrée par la présen­ta­trice Leïla Kaddour-Boudadi, la céré­monie ne fût pas trop longue et les con­certs se sont enchaînés rapi­de­ment. Jeanne Added est la grande gag­nante du prix du meilleur album, Ed Banger a reçu le prix du meilleur petit label, Odezenne celui du video­clip. La SPPF a égale­ment tenu à rec­om­penser Jack Lang pour son tra­vail pour la scène indépen­dante quand il était min­istère de la Culture.

Le seul bémol, c’est que pour un Prix des Indés, la céré­monie a seule­ment récom­pen­sé des artistes et des groupes déjà très pop­u­laires dans le monde des indépen­dants. Non pas que les artistes désignés ne soient pas tal­entueux, loin de là. Radio Elvis méri­tait son prix de révéla­tion, Bachar Mar-Khalifé celui du prix auda­cieux et Chris­tine & The Queens celui du prix export, couv’ du Times oblige. Mais ils auraient pu ouvrir un peu plus leurs hori­zons, peut-être en ne se restreignant pas à trois nom­més. Alors oui, il fal­lait bien faire un choix par­mi l’in­finité d’artistes indépen­dants, mais voilà, on aurait aimé que des artistes moins pop soient aus­si félic­ités. Allez, c’é­tait une pre­mière, lais­sons à la SPPF le temps de faire grandir ce prix.

La céré­monie sera retrans­mise prochaine­ment sur France 4 et Culturebox.

Meilleur moment : Jacques qui remet le prix du titre le plus streamé à Jul.
Pire moment : Jul devant un pub­lic (Gu)Indé, génant.

(Vis­ité 101 fois)