©RANDY

🎪 Paris Electronic Week : 3 jours de débats et d’ateliers sur le monde électronique de demain

Du 22 au 24 sep­tem­bre 2021, la Paris Elec­tron­ic Week 2021 s’in­stalle à la Gaîté Lyrique. Trois jours de con­férences, mas­ter­class­es et work­shops pour engager une réflex­ion sur ce que sera le monde élec­tron­ique de demain, à tra­vers, cette année, qua­tre thèmes : la poli­tique, l’en­vi­ron­nement, l’in­clu­sion et, bien sûr, la musique elle-même.

Après avoir souf­fert de la crise du Covid-19, le monde de la cul­ture est en pleine recon­struc­tion. Même si la réou­ver­ture récente de la plu­part des clubs et fes­ti­vals nous redonne le sourire, il sem­ble évi­dent que la crise san­i­taire va laiss­er une trace durable. Organ­isée par l’as­so­ci­a­tion de défense et pro­mo­tion des cul­tures élec­tron­iques Technopol, la Paris Elec­tron­ic Week 2021 se pro­pose d’ex­plor­er ces enjeux à tra­vers une riche pro­gram­ma­tion, comme chaque année.

 

Cette année, les organ­isa­teurs de la PEW ont souhaité met­tre l’ac­cent sur un enjeu devenu majeur : l’é­colo­gie. Plusieurs con­férences auront lieu autour de ce thème. À suiv­re de près : l’in­ter­ven­tion des mem­bres de Music Declares Emer­gency, un col­lec­tif qui réu­nit artistes et labels qui souhait­ent réduire leur empreinte car­bone. On pour­ra notam­ment y enten­dre le DJ Fakear nous par­ler de son engage­ment. Les grands fes­ti­vals français ne restent pas, eux non plus, indif­férents au sujet de la tran­si­tion écologique. Les organ­isa­teurs de Marsa­t­ac, We Love Green, Dour ou encore des Trans Musi­cales, vien­dront nous par­ler de leurs méth­odes pour ren­dre ces man­i­fes­ta­tions plus responsables.

 

Ă€ lire Ă©galement
L’asso Music Declares Emergency fait des artistes des ambassadeurs de l’écologie



Tout un volet de l’évĂ©ne­ment sera Ă©gale­ment con­sacrĂ© Ă  l’in­clu­sion des minoritĂ©s. On pour­ra assis­ter Ă  une inter­ven­tion de deux mem­bres des Eveil­lĂ©s, asso­ci­a­tion de noc­tam­bules crĂ©Ă©e en 2015 qui milite pour l’in­té­gra­tion des rĂ©fugiĂ©s. Pour avoir un aperçu de ce pro­jet, un doc­u­men­taire rĂ©al­isĂ© par Igor Gen­este retraçant la crĂ©a­tion de l’as­so­ci­a­tion est disponible en accès libre.

Les artistes présents vont égale­ment met­tre leurs con­nais­sances à dis­po­si­tion du pub­lic lors d’ate­liers. On appré­cie par­ti­c­ulière­ment l’in­ter­ven­tion de Cassie Rap­tor, rési­dente du col­lec­tif Pos­ses­sion, sur la pro­fes­sion­nal­i­sa­tion en tant que femme et artiste.

Vous pour­rez égale­ment retrou­ver l’in­ter­ven­tion d’An­toine Dabrows­ki, directeur de Tsu­gi Radio, lors d’une con­férence autour de l’émer­gence des web radios et leur mobilisation.

 

Ă€ lire Ă©galement
25 webradios françaises s’unissent pour montrer l’importance de ce média aujourd’hui

 

Ce marathon de deux jours sera clô­turé ven­dre­di soir par la soirée Mai­son Close Records au Kilomètre25 à la Villette.

Plus d’in­fos sur le site de la PEW

(Vis­itĂ© 286 fois)