Pasteur Charles / ©Pierre Pineau

Pasteur Charles met les “DJs de quartier” à l’honneur avec son nouveau label prometteur

Le DJ et pro­duc­teur français Pas­teur Charles, déjà fon­da­teurs de deux labels élec­tron­iques, en lance un troisième, Com­mu­ni­ty Cen­ter, et l’in­au­gure avec deux sor­ties qui invi­tent DJ Tsy­gan et Ixpé.

& DJ Tsygan - Maximal Dance

Art­work du pre­mier EP, “Max­i­mal Dance” / Design par Freak City

Après avoir mon­té Le Turc Mecanique (post punk), Charles Crost alias Pas­teur Charles se lance dans une nou­velle aven­ture qui met­tra à l’hon­neur les DJs de nos ter­roirs : “les DJs locaux, de quarti­er, ceux qu’on aime voir jouer plusieurs fois dans le même mois et qui por­tent fière­ment la flamme partout où ils passent. Au moment de fonder Com­mu­ni­ty Cen­ter, il sem­blait absurde de ne pas leur faire une place d’hon­neur au cat­a­logue”, nous explique le musicien.

Les DJs locaux, de quarti­er, ceux qu’on aime voir jouer plusieurs fois dans le même mois et qui por­tent fière­ment la flamme partout où ils passent.”

Les deux mots d’or­dre du label seront alors local et dance, un pro­jet “tout sim­ple”, comme nous le décrit son fon­da­teur. “Après plusieurs idées, pro­to­types con­trar­iés et tâton­nements, c’est finale­ment en allant au plus sim­ple que j’ai trou­vé une manière de faire qui me plaît bien, et abouti à ce qui se passera sur Com­mu­ni­ty Cen­ter. C’est tout sim­ple : je vais con­cen­tr­er mon énergie sur le tra­vail d’artistes géni­aux que j’ai tout autour de moi, issus des dif­férentes scènes “dance” du pays, qu’ils ou elles soient DJs ou producteur.rices. Je veux me con­sacr­er aux gens aux­quels je tiens, ali­menter l’énergie d’une com­mu­nauté humaine et artis­tique qui me donne envie de tout don­ner. C’est le meilleur et le plus sain des moteurs, et la chose la plus vraie à défendre.”

Par­mi les sor­ties envis­agées, on pour­ra compter sur des noms français et locaux, fiers représen­tants de l’Hexa­gone partout où ils passent. C’est d’ailleurs avec DJ Tsy­gan que Pas­teur Charles s’al­lie pour le pre­mier EP du label, Max­i­mal Dance, qui paraî­tra le 4 décem­bre (disponible en pré­com­mande). Com­posé de trois tracks, le maxi nav­igue entre house, rave, post punk, break­beat et ita­lo. Un beau cocktail.

Le tout est fait volon­taire­ment sans aucune prise en compte des con­traintes de rentabil­ité, de per­ti­nence économique.”

Retour au physique

Community Center

Art­work du pre­mier mix de la série “CLUB IDENTITY” / Design par Tom Gotainer

Mais ce n’est pas la seule sor­tie du label. Chaque mois, au-delà des sor­ties régulières, un CD mixé par un DJ de la com­mu­nauté sera édité, “avec ce leit­mo­tiv fon­da­men­tal de met­tre en lumière des gens valeureux et exci­tants. L’idée est de pro­pos­er aux participant.e.s d’aller au fond des sen­sa­tions qu’ils por­tent avec eux en club à un moment M et de le fix­er pour tou­jours dans un objet tan­gi­ble, écoutable, kif­fant”. Le for­mat physique a son impor­tance dans le pro­jet, car “il n’y a plus aujour­d’hui que des pod­casts, des shows radio, mais rien qu’on ne puisse tenir entre les mains, pos­séder fière­ment, crois­er du coin de l’œil au hasard sur son étagère, devant son lecteur”.

Le pre­mier vol­ume de cette série CLUB IDENTITY 01 est entre les mains du DJ Parisien Ixpé, co-fondateur des soirées Dis­co­quette et créa­teur du pro­jet Les Dis­ques du Lob­by, plate­forme Sound­Cloud de morceaux exclusifs dédiée aux artistes issus de la com­mu­nauté LGBT+. Le CD peut s’a­cheter ici.

Charles ajoute : “Finale­ment, c’est le meilleur moment. On a le temps de s’ar­rêter sur un pro­pos, sur des idées, sur des dis­ques.” À not­er égale­ment que “cette série des Club Iden­ti­ty est faite volon­taire­ment sans aucune prise en compte des con­traintes de rentabil­ité, de per­ti­nence économique : l’existence même de cette série est sans aucun doute l’une des fon­da­tions du label et se pose comme le pili­er non négo­cia­ble de son identité.”

(Vis­ité 555 fois)