Skip to main content
Pasteur Charles / ©Pierre Pineau
13 novembre 2020

Pasteur Charles met les « DJs de quartier » à l’honneur avec son nouveau label prometteur

par Tsugi

Le DJ et producteur français Pasteur Charles, déjà fondateurs de deux labels électroniques, en lance un troisième, Community Center, et l’inaugure avec deux sorties qui invitent DJ Tsygan et Ixpé.

& DJ Tsygan - Maximal Dance

Artwork du premier EP, « Maximal Dance » / Design par Freak City

Après avoir monté Le Turc Mecanique (post punk), Charles Crost alias Pasteur Charles se lance dans une nouvelle aventure qui mettra à l’honneur les DJs de nos terroirs : « les DJs locaux, de quartier, ceux qu’on aime voir jouer plusieurs fois dans le même mois et qui portent fièrement la flamme partout où ils passent. Au moment de fonder Community Center, il semblait absurde de ne pas leur faire une place d’honneur au catalogue« , nous explique le musicien.

« Les DJs locaux, de quartier, ceux qu’on aime voir jouer plusieurs fois dans le même mois et qui portent fièrement la flamme partout où ils passent. »

Les deux mots d’ordre du label seront alors local et dance, un projet « tout simple« , comme nous le décrit son fondateur. « Après plusieurs idées, prototypes contrariés et tâtonnements, c’est finalement en allant au plus simple que j’ai trouvé une manière de faire qui me plaît bien, et abouti à ce qui se passera sur Community Center. C’est tout simple : je vais concentrer mon énergie sur le travail d’artistes géniaux que j’ai tout autour de moi, issus des différentes scènes « dance » du pays, qu’ils ou elles soient DJs ou producteur.rices. Je veux me consacrer aux gens auxquels je tiens, alimenter l’énergie d’une communauté humaine et artistique qui me donne envie de tout donner. C’est le meilleur et le plus sain des moteurs, et la chose la plus vraie à défendre. »

Parmi les sorties envisagées, on pourra compter sur des noms français et locaux, fiers représentants de l’Hexagone partout où ils passent. C’est d’ailleurs avec DJ Tsygan que Pasteur Charles s’allie pour le premier EP du label, Maximal Dance, qui paraîtra le 4 décembre (disponible en précommande). Composé de trois tracks, le maxi navigue entre house, rave, post punk, breakbeat et italo. Un beau cocktail.

« Le tout est fait volontairement sans aucune prise en compte des contraintes de rentabilité, de pertinence économique. »

Retour au physique

Community Center

Artwork du premier mix de la série « CLUB IDENTITY » / Design par Tom Gotainer

Mais ce n’est pas la seule sortie du label. Chaque mois, au-delà des sorties régulières, un CD mixé par un DJ de la communauté sera édité, « avec ce leitmotiv fondamental de mettre en lumière des gens valeureux et excitants. L’idée est de proposer aux participant.e.s d’aller au fond des sensations qu’ils portent avec eux en club à un moment M et de le fixer pour toujours dans un objet tangible, écoutable, kiffant« . Le format physique a son importance dans le projet, car « il n’y a plus aujourd’hui que des podcasts, des shows radio, mais rien qu’on ne puisse tenir entre les mains, posséder fièrement, croiser du coin de l’œil au hasard sur son étagère, devant son lecteur« .

Le premier volume de cette série CLUB IDENTITY 01 est entre les mains du DJ Parisien Ixpé, co-fondateur des soirées Discoquette et créateur du projet Les Disques du Lobby, plateforme SoundCloud de morceaux exclusifs dédiée aux artistes issus de la communauté LGBT+. Le CD peut s’acheter ici.

Charles ajoute : « Finalement, c’est le meilleur moment. On a le temps de s’arrêter sur un propos, sur des idées, sur des disques. » À noter également que “cette série des Club Identity est faite volontairement sans aucune prise en compte des contraintes de rentabilité, de pertinence économique : l’existence même de cette série est sans aucun doute l’une des fondations du label et se pose comme le pilier non négociable de son identité. »

Visited 34 times, 1 visit(s) today