Jeff Mills, rave à l’Abbaye Royale du Moncel, Pontpoint, 1993. Crédit : Olivier Degorce - Plastic Dreams - Headbangers Publishing

Plastic Dreams” : un livre photo retraçant les plus belles heures des raves sortira à la fin du mois !

Olivi­er Degorce est pho­tographe. De ceux qui ne quit­tent jamais leur appareil, immor­tal­isant par là un nuage, par ci un vis­age. Dans les années 90, il décou­vre les raves, et c’est tout naturelle­ment qu’il embar­que avec lui ses appareils pho­tos (argen­tiques, évidem­ment), recou­verts de stick­ers. L’idée est de doc­u­menter une époque, col­lec­tion­ner des sou­venirs, suiv­re ce mou­ve­ment libéré et libéra­teur, à l’époque farouche­ment under­ground. Au fur et à mesure de l’ex­plo­sion élec­tron­ique en France, portée par des raves de plus en plus grandes, les polémiques qui vont avec, et par un mou­ve­ment French Touch plus fréquentable, Olivi­er Degorce com­mence à tra­vailler pour la presse musi­cale et la presse tout court, pho­tographi­ant les DJs devenus stars — les mêmes DJs qu’il shootait à l’ar­rache dans une cham­bre d’hô­tel en sor­tant de soirée, ou directe­ment affairés sur leurs platines, encore plan­quées dans un coin. Les rythmes de tra­vail s’ac­célèrent, le milieu se pro­fes­sion­nalise, et Olivi­er Degorce finit par lâch­er l’af­faire, préférant se con­cen­tr­er sur ses autres travaux de pho­tographe et plas­ti­cien. Mais les images restent : des cen­taines de clichés uniques, doc­u­men­tant un univers par déf­i­ni­tion peu pho­tographié, s’en­tassent chez lui et font finale­ment l’ob­jet, vingt ans plus tard, de plusieurs expo­si­tions… Et aujour­d’hui d’un livre, Plas­tic Dreams, sor­tant à la fin du mois sur Head­bangers Pub­lish­ing — la mai­son d’édi­tion rat­tachée au label Ed Banger (Jus­tice, Mr Oizo, Break­bot…).

On y croise le torse de Manu Le Malin pas encore (com­plète­ment) recou­vert de tatouages, dansant pen­dant une rave à l’Aqua­land de Gif-sur-Yvette (ça c’est du spot !), un jeune Jeff Mills en plein mix, DJ Sex­toy, Jérôme Pac­man très con­cen­tré au Queen… Raves et soirées en club se mélan­gent tout au long de cet épais livre, où les pho­tos classées par ordre chronologique sont entre­coupées de quelques textes écrits par dif­férents acteurs de l’époque — jour­nal­istes, organ­isa­teurs de soirées, fêtards et activistes. Un must-have.

Manu le Malin (FR), rave à l’aqua­land de Gif-sur-Yvette, 1992, par Olivi­er Degorce

 

Sex­toy & la Bourette, Amer­i­can Cen­ter, Paris, 1995, par Olivi­er Degorce

 

Jérôme Pac­man (FR), Queen, Paris, 1994, par Olivi­er Degorce

Plas­tic Dreams est d’ors et déjà disponible dans quelques librairies parisi­ennes (à celle de Beaubourg notam­ment) ou à la com­mande ici

(Vis­ité 2 679 fois)