© Aurélien Chauvaud

Premiere : “My Only”, l’héritage french touch par The Supermen Lovers

La french touch est tou­jours là. Plus de vingt ans après son clas­sique “Starlight”, Guil­laume Atlan con­tin­ue de faire vivre The Super­men Lovers. Avant son qua­trième album, Body Dou­ble, à venir le 27 mai, il pub­lie ce ven­dre­di un nou­veau sin­gle, My Only. Et parce que la danse n’attend pas, c’est déjà disponible, en exclu pour Tsugi !

Quoi qu’il fasse il restera ça : Guil­laume Atlan a pro­duit l’un des plus grands clas­siques de la french touch. Alors tout débu­tant, il pub­li­ait en 2001 l’irrésistible “Starlight”, sous l’alias The Super­men Lovers. Depuis, il s’applique à démon­tr­er qu’il n’est pas un one-hit won­der, sans jamais renier son amour du dance­floor. Le voilà de retour avec son qua­trième album Body Dou­ble, le pre­mier depuis 2011, après divers EP et une musique de film. Ini­tié dès 2016, il l’a pro­duit ‑en tout cas la pre­mière mouture- au stu­dio Cry­damoure en com­pag­nie d’Éric Chédev­ille, com­plice de Guy-Man de Homem Chris­to. Avant de le repro­duire entière­ment à Ibiza par la suite. Un signe d’une volon­té de per­pétuer la tra­di­tion de la french touch, sans jamais tomber dans la nostalgie.

© Aurélien Chauvaud

À lire également
“Starlight” : l’histoire derrière le tube French Touch de Supermen Lovers, qui fête ses 20 ans

Après “Clock Suck­er” et son énorme ligne de basse dis­co, la house de “Pigeon”, et “Requiem For A Bitch”, avec Yann Destal, il en pub­lie un qua­trième extrait : “My Only”. Atlan racon­te sa genèse : “Je reve­nais de Kyiv en 2019, je venais de vivre un gros cha­grin d’amour. C’est une fois de retour chez moi, dans mon stu­dio et face à ma tristesse, que le titre est arrivé. Tout est venu assez naturelle­ment, la com­po, les paroles (un mois après je dirais), et le choix de l’in­ter­prète, Ash­ley Slater — un bon ami à moi et mem­bre de Freak Pow­er — à qui j’ai demandé de chanter le titre.” Dans une veine pop-funk toute en douceur, et porté par un savoureux riff de marim­ba, il nous prou­ve que danse et émo­tion n’ont rien de con­tra­dic­toire. En résulte un titre solaire, idéal pour se laiss­er porter jusqu’à l’été.

Le lien de pré­com­mande, c’est en cli­quant ici.

Track­list de Body Dou­ble, à venir le 27 mai sur Word Up Records / La Teb­wa :

1. Clock Suck­er (Album Edit)
2. Pigeon
3. My Only (ft Ash­ley Slater)
4. Quiet­ness After Desire
5. She Doesn’t Care That I Know
6. Tête à tête (ft Obii & Kim)
7. Call My Name (ft Georges Sound)
8. Young Girl & Old Man
9. You Can Go Out­side & Play in the Snow
10. I Got to Know (ft Geyster)
11. Boomerang Boomerang (ft Mozambo)
12. Requiem for a Bitch (ft Yann Destal)

(Vis­ité 846 fois)