Skip to main content
©Dasom Han
26 juillet 2021

Qui est Didi Han, l’artiste de k-house qui vient de signer sur Roche Musique

par Marie Solvignon

Originaire de Corée du Sud et basée à Séoul, Didi Han est la nouvelle recrue du label français Roche Musique. Vendredi dernier, elle a sorti son premier EP Wake Up aux sonorités mélancoliques et relaxantes. 

Le label Roche Musique traverse les continents. Didi Han la nouvelle recrue sud-coréenne bouscule les cadors de la house. Passionnée de musiques électroniques depuis l’adolescence, la jeune artiste a d’abord été étudiante en design puis elle est devenue DJ. Elle a allié ses deux passions après avoir travaillé comme directrice musicale pour certains défilés de mode durant la Fashion Week. « J’écoutais les Daft Punk, Fatboy Slim, The Chemical Brothers, etc. Et puis j’ai écouté le mix de Nicolas Jaar sur la BBC. Cela m’a vraiment inspiré et j’ai voulu essayer », nous raconte-t-elle. Elle a d’ailleurs participé à une Boiler Room à Séoul. Après trois années de DJing, l’artiste a vite compris qu’elle désirait composer de la musique. Il y a donc 5 ans, elle donne naissance à son projet Didi Han. C’est alors que le label français Roche Musique entre en jeu et lui propose de travailler ensemble. Cette collaboration est d’une évidence absolue.

 

À lire également
Dans un docu, l’histoire du succès fou du label Roche Musique

 

©Dasom Han

Didi Han a découvert le label français et ses artistes il y a 6 ou 7 ans grâce à l’une de leur compilation sur Soundcloud. « Roche Musique est très populaire en Corée, ils viennent souvent à Séoul » ajoute la jeune artiste. Très heureuse de rejoindre le navire français, Didi Han est rassurée de travailler en équipe et surtout avec cette équipe là. Elle trouve « que les morceaux sortis sur le label il y a quelques années, sont toujours aussi bons ». Influencée par d’immenses artistes comme Amy Winehouse, Moodymann ou encore les Daft Punk, Didi Han a su trouver son style. Elle décrit sa musique comme « mélodieuse, jazzy, lofi et comme si elle flottait dans le ciel, qu’elle était paisible. »

 

Wake Up, le premier EP de l’artiste sud-coréenne sorti ce vendredi 23 juillet, est une réussite. Didi Han impose directement son style accompagné de sa voix enchanteresse dans ses deux premiers titres « Good Times » et « Wake Up ». Pour ce qui est des trois derniers titres, Didi Han a convié les chanteuses sud-coréennes Wansun Kim sur « What You Love » et Lydia Lee sur « Something Like This? », puis la grande surprise qui fonctionne à la perfection est le featuring avec le rappeur français nelick sur « Pas de bisous ». Cet EP « c’est le cycle de la vie. Du premier au dernier morceau, c’est un voyage dans la vie. J’ai écrit une véritable histoire sur moi (sauf pour le dernier morceau pour lequel nelick a écrit les paroles). Je veux dire aux gens que nous allons surmonter toutes les difficultés que nous pouvons rencontrer. »

« J’espère faire de la musique pour les DJs, plus dansante et amusante à jouer. Il y a beaucoup de choses que je veux faire et présenter. Ce n’est que le début de mon voyage ».

Didi Han avait hâte de sortir ce premier EP et de le faire découvrir à son pays d’adoption, la France et évidemment à son pays de cœur et de sang, la Corée du Sud. Des milliers de kilomètres les séparent et cela se ressent aussi sur la scène électronique. « J’ai été super surprise de voir à quel point la musique électronique était énorme en France. De nombreux événements sont organisés et on l’entend partout. J’ai entendu dire que les Français avaient grandi en écoutant de la musique électronique, même à la radio, c’est génial ! Chez moi, en Corée du Sud, la scène électronique commence à prendre de l’ampleur. Elle est encore petite, mais il y a beaucoup de gens qui veulent que cette culture se répande. Je pense donc que nous avons un bel avenir devant nous », nous raconte la nouvelle figure de Roche Musique. Pour ce qui est du futur, Didi Han espère « faire de la musique pour les DJs, plus dansante et amusante à jouer. Il y a beaucoup de choses que je veux faire et présenter. Ce n’est que le début de mon voyage ». On embarque avec elle.

Visited 150 times, 1 visit(s) today