Spotify pourra vous empêcher d’écouter les albums tout juste sortis si vous n’êtes pas un abonné payant

Ah oui quand même : dans sa volon­té de trans­former tou­jours plus d’abon­nés “gra­tu­its” (sim­ple­ment iden­ti­fiés, donc enten­dant pas mal de pubs entre les morceaux) en abon­nés met­tant la main à la poche, Spo­ti­fy a signé un accord avec Uni­ver­sal Music Group (UMG de son petit nom). L’idée ? Si vous n’êtes pas un abon­né payant, UMG aura tout à fait le droit de vous empêch­er l’ac­cès à cer­taines de ses sor­ties, sur un délais de quinze jours max­i­mum. Un beau moyen pour pro­pos­er une nou­velle espèce d’ex­clu­siv­ités sur leurs albums — à l’im­age des dis­ques de Bey­on­cé disponibles d’abord sur Tidal avant d’at­tein­dre les autres plateformes.

Cela fai­sait des années que Spo­ti­fy cher­chait à con­clure un accord avec Uni­ver­sal, une des nom­breuses fil­iales de Viven­di, afin de dimin­uer le coût des com­mis­sions UMG. La major a semble-t-il trou­vé une solu­tion : moins de com­mis­sion certes mais un plus grand droit de regard sur la façon dont les sor­ties sont pro­posées, ségréguant entre “free users” et abon­nés. Des accords sim­i­laires avec Sony et Warn­er devraient évidem­ment suivre.

(Vis­ité 1 212 fois)