©Darius Bashar

Sur 401 artistes féminines, toutes ont été victimes de discriminations (selon une étude)

Une nou­velle étude menée sur un pan­el de 401 artistes féminines met en lumière l’é­ten­due des dis­crim­i­na­tions de genre dans l’in­dus­trie musicale.

C’est une étude de plus qui con­firme l’é­tat des dis­crim­i­na­tions qui ont court dans l’in­dus­trie musi­cale. Con­duite au Royaume-Uni en févri­er par l’a­gence de sondage MIDiA Research, le label Believe ain­si que son ser­vice de dis­tri­b­u­tion TuneCore, l’é­tude révèle un fait navrant : “Aucune femme tra­vail­lant dans un champ créatif n’a pu éviter une quel­conque forme de dis­crim­i­na­tion, de biais, d’ex­clu­sion ou de traite­ment dif­féren­cié”, et ce par­mi les 401 DJs, pro­duc­tri­ces, parolières et musi­ci­ennes de l’échantillon.

Etude discrimination

 

À lire également
Il y a peu, trop peu de femmes dans la pop music aujourd’hui

 

Pour obtenir le suc­cès, il est une pri­or­ité pour les artistes féminines de faire atten­tion à leur apparence tout autant que d’avoir du talent.”

Ain­si, près de deux tiers des répon­dantes iden­ti­fient le har­cèle­ment sex­uel ou l’ob­jec­ti­fi­ca­tion comme un défi essen­tiel de leur méti­er, 63% dis­ent se sen­tir exclues des proces­sus de com­po­si­tion et de pro­duc­tion. De plus, 81% pensent qu’il est plus facile pour leurs col­lègues mas­culins d’être recon­nus. Par ailleurs, 90% des femmes créa­tives sont d’ac­cord pour dire que “l’in­dus­trie musi­cale traite les femmes dif­férem­ment des hommes”, et une majorité claire de 83% que “pour obtenir le suc­cès, il est une pri­or­ité pour les artistes féminines de faire atten­tion à leur apparence tout autant que d’avoir du tal­ent”. Résul­tat, seule­ment 13% des femmes pensent avoir les mêmes oppor­tu­nités que les hommes.

Etude discrimination

Le rap­port tire de ces résul­tats des con­clu­sions plus générales :

  • La sex­u­al­i­sa­tion et l’ob­jec­ti­fi­ca­tion seraient les con­séquences de dynamiques de pou­voirs déséquilibrées.
  • La com­po­si­tion et la pro­duc­tion ont pen­dant longtemps été des activ­ités mas­cu­lines, ain­si la majorité des femmes créa­tri­ces s’en sen­tent exclues, ce qui rend ces aspects de la musique haute­ment genrés.
  • Il existe tou­jours une pres­sion dans la société à s’oc­cu­per des charges parentales pour les femmes. Ain­si, l’in­dus­trie musi­cale veut des artistes féminines jeunes, qui soient à même d’ar­riv­er au suc­cès avant qu’elles ne devi­en­nent sup­posé­ment mères.
  • Pour amen­er plus de créa­tri­ces féminines dans la musique, le point de départ con­cret le plus pra­tique serait la créa­tion de ressources et d’e­spaces de tra­vail dédiés aux femmes, notam­ment par le coach­ing et le mentorat.

Tout le rap­port (en anglais) ici.

(Vis­ité 639 fois)