© Captures d'écran Instagram

💿 SZA, Nina Hagen, Kelvin Momo… les projets de la semaine

Cette semaine entre RnB, house, new wave et tech­no, notre sélec­tion d’albums et d’EPs passe par tous les gen­res musi­caux. Avec Brac­co, Mum­dance, Nina Hagen ou encore OK Pal!, Kelvin Momo et SZA, décou­vrez les pro­jets musi­caux fraiche­ment sor­tis, qui ont attiré notre curiosité.

 

Bracco — DROMONIA

Un corps humain dĂ©sar­tic­ulĂ© sur fond rouge sang, la pochette de l’album Dromo­nia annonce la couleur. Un assem­blage de “Sui­cide ver­sion tech­no” avec “I Love You”, du kitch et de la fraicheur pour le sin­gle “Be a boy” avec Claire Dance : le pro­jet per­met aux deux par­ties de Brac­co de se rĂ©in­ven­ter sans se dĂ©finir pour autant. Pour le titre “COBRA MUSIC 4”,  “la chan­son dĂ©crit ces scènes de sĂ©duc­tion et de com­pĂ©ti­tion sur le dance­floor, et le cĂ´tĂ© presque voyeuriste” expli­quait Bap­tiste, moitiĂ© du groupe, Ă  Mowno. 

 

Mumdance — MD001

Après une pause de quelques années, le DJ et pro­duc­teur anglais Mum­dance revient de plus belle. Avec son EP-deux titres inti­t­ulé MD001, Mum­dance libère “Arti­fi­cial Intel­li­gence” et “Jazz Excur­sion”, ses pre­miers tracks en qua­tre ans. Le pro­jet signe les débuts de son label MD Dubs, totale­ment con­sacré à ses pro­duc­tions. D’autres mini-projets sont prévus pour 2023, comme la dif­fu­sion de 14 années d’archives, l’artiste sem­ble organ­is­er sa renais­sance et célébr­era la sor­tie de MD001 avec un DJ set d’une nuit entière au Venue MOT de Lon­dres.

 

SZA — SOS

Avec SOS, la chanteuse amĂ©ri­caine partage son sec­ond album avec des invitĂ©s d’exception. Travis Scott, Don Toliv­er, Phoebe Bridgers, Ol’ Dirty Bas­tard s’invitent sur la track list du pro­jet de la chanteuse RnB. Avec l’extrait “Shirt” paru en octo­bre dernier, l’auteure-compositrice-interprète livrait la pochette de son album. Sur la cou­ver­ture, SZA s’inspire d’une pho­to de Lady Diana, assise sur la passerelle d’un yacht. La nou­velle star du RnB alter­natif et de la neo soul, qui a dĂ©jĂ  gag­nĂ© un Gram­my Award avec Doja Cat pour le tube “Kiss Me More”, pro­pose ici un pro­jet roman­tique de 23 morceaux qui nous donne sure­ment pas envie d’appeler Ă  l’aide. 

 

Nina Hagen — Unity 

L’icĂ´ne new wave alle­mande dĂ©bar­que avec un nou­v­el album, onze ans après la sor­tie de Volks­beat. Uni­ty garan­tit un mĂ©lange de gen­res musi­caux avec ses douze titres… et men­ace de tous les faire explos­er. Nina Hagen, Ă  67 ans, a pris son temps pour con­stru­ire un album Ă©clec­tique qui pioche dans le reg­gae, le blues, l’électro… Et ne s’est jamais mis une Ă©ti­quette punk. Ver­sion groovy du tube coun­try “16 tons”, du reg­gae dans “Unit­ed Women of the World”, la diva alle­mande con­sid­ère cet album comme “une prière pour toutes les per­son­nes dont le cĹ“ur s’est fer­mé”Avec sa voix rauque et ses pris­es de posi­tions poli­tiques, l’artiste compte bien con­tin­uer Ă  faire par­ler d’elle. 

 

Kelvin Momo — Amukelani

Fig­ure de l’amapiano, Kelvin Momo se fait une place dans le paysage musi­cal sud-africain. Surnom­mĂ© “le roi des morceaux de club sous-estimĂ©s” par Boil­er Room lors de son pas­sage en mars dernier, Kelvin Momo sait met­tre l’ambiance. Après Ivy League, son album sor­ti en 2021, le crĂ©a­teur du “pri­vate school amapi­ano” ‑sous-genre de la house sud-africaine- n’a plus Ă  faire ses preuves. Il laisse sa musique par­ler pour lui et nous livre son pro­jet Amuke­lani qui, Ă  coup sĂ»r, nous fera bouger la nuit tombĂ©e. 

 

OK Pal! — To the Moon And Back

Le rĂ©si­dent du Dis­co­quette club OK Pal! dĂ©clare son amour Ă  son parte­naire, dans cet EP Ă  mi-chemin entre nos­tal­gie et espoir. Le pro­jet est sor­ti sur le label Les Dis­ques du Lob­by qui appelle Ă  met­tre en avant des artistes LGBTQI+ de la scène Ă©lec­tro française. L’EP se con­stru­it autour de deux titres, “To the Moon And Back” et son remix. Pour la sec­onde ver­sion de son ode Ă  l’amour, OK Pal! s’entoure de Call­ing Mar­i­an pour ren­dre le morceau ‑encore plus- apte Ă  faire bouger le dance­floor. 

(Vis­itĂ© 563 fois)