Skip to main content
©Noor Datis
28 février 2020

Teki Latex devient résident de la plus grosse radio électro d’Angleterre

par Tsugi

Une nouvelle aventure pour Teki Latex. Le curateur de Boiler Room France et fondateur du label Sound Pellegrino rejoint la BBC Radio One, l’une des stations de radio majeures d’Angleterre et certainement la plus célèbre en ce qui concerne la musique électronique (notamment pour son émission Essential Mix). Dès le 1er mars, il intègrera le programme BBC Residency, qui se tient chaque dimanche entre 1h et 3h du matin (heure anglaise). Ces huit heures mensuelles de l’émission sont réparties entre huit DJs (deux par semaine), qui s’engagent pour une saison de six mois (et donc six émissions), avec carte blanche sur le contenu.

Outre Teki Latex, cette nouvelle saison accueillera aussi Grimes, Eris Drew ou encore Octo Octa, tandis que Nastia ou Charlotte de Witte sortent de la rotation. On pourra entendre le Français en deuxième partie d’émission le premier dimanche de chaque mois jusqu’au 2 août. “J’ai pas mal écouté les résidences de Tessela, Eclair Fifi, Kode9, Artwork, Jubilee ou Black Madonna, entre autres, les années précédentes, et j’espérais un jour avoir la mienne. C’est un très grand honneur”, nous raconte-t-il.

« C’est en partie mon accès aux morceaux des meilleurs producteurs de l’underground français qui va me différencier des autres DJs de la station. »

Si la culture musicale anglaise est plus dense que celle de l’Hexagone, cela n’effraie pas le DJ français qui a déjà de l’expérience en radio. Il est en effet résident de Rinse France depuis six ans, et a également publié une centaines d’épisodes du Sound Pellegrino Podcast. Mais surtout, il entretient de très bons rapports avec les Anglais : “Depuis quelques années, je joue bien plus en Angleterre qu’en France. Je suis toujours hyper bien reçu là-bas et le public me paraît plus à l’écoute de ce que je fais en tant que DJ.”

Concernant le contenu de l’émission, Teki veut se placer dans la continuité de ses podcasts français : du mix, commenté avec diverses prises de paroles, et éventuellement des invités. “J’ai essayé de penser l’émission comme une heure de radio nocturne, à la fois underground et rassurante comme un petit cocon d’amour”, précise-t-il. Chaque émission sera à son image, entre exigence, surprise et déconne.

©Noor Datis

La première mêlera ainsi titres classiques et inédits, dont des extraits de sa prochaine mixtape dédiée à la musique de jeu-vidéo (on vous en reparle lundi). Plus largement, c’est toute la culture française qu’il va amener avec lui. “C’est en partie mon accès aux morceaux des meilleurs producteurs de l’underground français qui va me différencier des autres DJs de la station. En ces temps de Brexit et au vu des nouvelles lois qui vont entrer en vigueur à la fin de l’année, je pense que c’est très important de continuer à construire des ponts culturels avec les Anglais.” Word. On se donne rendez-vous le 1er mars pour la première émission de cette nouvelle saison sur la BBC Radio 1.

Visited 62 times, 1 visit(s) today