Skip to main content
©Yacoub Chakarji
28 février 2020

Tsugi Podcast 582 : Ian Pooley

par Tsugi

La meilleure confiture se fait dans les vieux pots. Cela fait bientôt 30 ans que le Berlinois Ian Pooley a commencé sa carrière en club. Autant dire que lorsque l’Allemagne s’est définitivement mise à la musique électronique, il était parmi les premiers. « Il faut bien comprendre qu’en 1991, la scène a explosé. Il n’y avait rien du tout, tous les DJ étaient des GI américains » racontait-il en 2018 au webzine Reverb. Dès ses 13 ans, en 1987, Pooley faisait l’acquisition d’un Yamaha RX7. Un instrument dont il ne s’est jamais séparé, à l’instar de tous les autres achetés depuis. Il sort son premier single en 1993, et obtient un véritable succès avec ses deux LP publiés chez V2 Records : Meridian, en 1998, et surtout Since Then en 2000. Pooley se démarque alors surtout par ses influences brésiliennes. En 1996, il a même le droit de se faire remixer par des petits jeunots français sur la pente ascendante, Daft Punk.

Depuis, il poursuit sa carrière, gérant notamment ses deux labels fondés en 2003 et 2015, Pooledmusic, dédié à sa musique et ses coups de cœur, et Montage, plus orienté techno. Sans se poser de question, il va où le poussent ses envies, portée à la fois sur le vintage et la nouveauté. Il publie aujourd’hui chez Kwench Records un nouvel EP trois titres (deux sont inclus dans le mix), montrant un amour toujours intact pour la production d’une house intemporelle.

« Je n’aime pas jouer des choses trop évidentes en set » expliquait-il dans une interview vidéo de 2013, et on le ressent dans son mix. Il ne cherche pas à définir la house à partir d’un certain courant ou époque : son expérience parle pour lui lorsqu’il s’agit de reconnaître la bonne house, d’où qu’elle vienne. Qu’ils soient vétérans, comme le Chicagoan Mandrake (Boo Williams), l’Allemand Roman Flügel (Roman IV) ou l’Anglais Chris Simmonds ; ou bien de jeunes pousses comme Eluize ou Flatt Matt, Ian Pooley les rassemble en un seul mix. Il ne reste alors que l’essentiel : la danse.

Tracklist :

Will Saul – Copicat
Eluize – Illuminated
Fred P – The Dome
Boo Williams – Outta Limit
Roman IV – Neues Testament
Flatt Matt – Section 44
Point G – Jean Claude
Ian Pooley – In the night
Chris Simmonds – Rush N Soul
Chris Simmonds – Jazz Step /Pooley Edit
Ian Pooley – Good Things
Amel Larrieux  Get up (Joshua Remix/Pooley Edit)
Ian Pooley – Before Long

Le nouvel EP d’Ian Pooley, Good Things, est disponible chez Kwench Records.

Visited 47 times, 1 visit(s) today