©Bartosch Salmanski

🔊 Tsugi Podcast 648 : Cheap House raconte en sons le lien jazz & techno

Le quatuor Cheap House con­tin­ue ses expĂ©ri­men­ta­tions, un Ĺ“il posĂ© sur le jazz et l’autre sur les musiques Ă©lec­tron­iques. Avant de se pro­duire aux Ren­con­tres Trans Musi­cales de Rennes same­di, le groupe nous offre une heure de mix en hom­mage Ă  tous ses mentors. 

Avec Cheap House, exit les tables de mix­ages et autres mélangeurs… Les qua­tre stras­bour­geois se sont lancé le défi de faire de la musique élec­tron­ique armés de leurs plus beaux instru­ments acous­tiques (basse, bat­terie, sax­o­phone et syn­thés), créant par la même occa­sion une douce jonc­tion, pas si improb­a­ble que ça, entre Détroit, les pio­nniers de la french touch et le jazz de Charles Min­gus. Le groupe s’est for­mé en 2018, un peu par hasard, au détour d’une soirée de con­certs, avec une envie com­mune : se saisir du jazz (qu’ils ont tous les qua­tre étudié au Con­ser­va­toire) pour l’emmener vers d’autres hori­zons, avec l’im­pro­vi­sa­tion en fil con­duc­teur. Qua­tre ans plus tard, cette recette basée finale­ment sur une musique qui se réin­vente en per­ma­nence sem­ble avoir été payante : le quatuor s’ap­prête à jouer sur la mythique scène du Parc Expo de Rennes aux Trans Musi­cales le 4 décem­bre prochain pour faire tran­spir­er les corps de pas moins de 9000 fes­ti­va­liers. Il se mur­mure même qu’un cer­tain Arnaud Rebo­ti­ni pour­rait s’in­viter à la fête. En atten­dant, le groupe nous a pré­paré un mix groovy, entre jazz, house et tech­no, qui prou­ve encore une fois que les qua­tre garçons sont maîtres dans leur discipline.

 

Ă€ lire Ă©galement
Tsugi Podcast 647 : Tauceti, nouveau nom de la techno mentale

 

Track­list du podcast

01 — Her­bie Han­cock — Rain Dance
02 — Amp Fid­dler feat. Dames Brown — Slip­pin’ On Ya Pimpin’
03 — Jesto­funk — Say It Again
04 — Atjazz Track 3
05 — Galaxy2galaxy — Jupiter jazz
06 — Arnaud Rebo­ti­ni — Wildwood
07 — Lau­rent Gar­nier — Crispy bacon
08 — Satoshi tomi­ie — bassline
09 — Solee — Ice
10 — Octave one — Nicoletta
11 — San­so — Infi­nite Creator
12 — Djoko — Facettes
13 — Cob­ble­stone Jazz — PBD
14 — Floor­plan — Nev­er Grow Old
15 — Rick Wade — Deep Subliminal
16 — Lone — Glyphic
17 — Lau­rence Guy — saw you for the first time
18 — Fjaak — Mind game
19 — Magik John­son — Fol­low the groove (Ian Poo­ley mix)
20 — The Organ Grinders — Trees and Sausages

 

Le mot de l’artiste

“À tra­vers ce mix, on a pris nos grandes références liées à l’his­toire de la tech­no. Faire le lien entre le jazz, la house et la tech­no, c’est ce qui nous ani­me tous les 4 sur scène et en stu­dio. Ouvrir par un morceau de l’al­bum Sex­tant de Her­bie Han­cock est un sym­bole fort pour nous, on y retrou­ve des prémices de l’ex­péri­men­ta­tion élec­tron­ique dans le jazz. Pass­er par les grandes références de la tech­no française comme Arnaud Rebo­ti­ni ou Lau­rent Gar­nier et les lier aux racines de Détroit avec un morceau comme “Jupiter Jazz” nous a sem­blé comme une évi­dence. L’ex­er­ci­ce du DJ set est fon­da­teur dans notre expéri­ence des musiques élec­tron­iques, on aime le con­fron­ter à notre back­ground d’im­pro­visa­teur. Il y a une logique toute faite à tra­vailler un DJ set comme une impro­vi­sa­tion de jazz.”

(Vis­itĂ© 346 fois)