Skip to main content
3 juin 2015

Teki Latex s’apprête à mixer pendant 10h non stop. Rencontre avec un marathonien.

par rédaction Tsugi

Fin 2013, Teki Latex, personnage incontournable de la musique électronique made in France, lançait la chaîne Overdrive Infinity sur Dailymotion. Chaque vendredi, il invite au coeurs des studios de l’ex-start-up 2 DJs à venir mixer pendant deux heures et diffuse les prestations en live. Pour faire court, un rendez-vous hebdomadaire à la sélection pointue et éclectique. En effet, aux français comme Jean Nipon, Coni, Para One ou Renart s’ajoutent une belle lignée de DJ étrangers comme Modeselektor, et plus récemment Agents Of Times.

La session de ce vendredi sera différente car Teki Latex changera la formule et se lancera dans un set marathon de 10h. Curieux que nous sommes, nous avons été à sa rencontre pour en savoir un peu plus sur Overdrive Infinity et ce fameux set marathon que nous attendons avec impatience.

Il y avait déjà Boiler Room qui proposait des stream de dj set et toi tu proposes une esthétique visuelle différente, c’est un peu un huit clos avec le DJ mais finalement le contenu reste le même. Alors, pourquoi avoir lancé Overdrive Infinity ?

C’est parti d’un truc d’ego puisque Boiler Room boudait un peu Paris à l’époque. Moi je me disais: « si on a pas ça ici, il faut créer quelque chose qui s’en approche ». J’avais besoin de proposer quelque chose, j’avais envie d’exister dans le monde de la télé sur le web et de parrainer une émission pour faire vivre la scène parisienne et/ou attirer l’attention du reste du monde sur le fait qu’il peut se passer des choses intéressantes à Paris. Niveau programmation je voulais mélanger des newcomers locaux avec des DJ internationaux plus connus pour attirer un public hors de France. Le tout en mettant à fond l’accent sur la beauté, la diversité et les subtilités du DJing.

En le faisant je me suis aussi rendu compte que j’avais envie de créer un genre de « mini-institution », un rendez-vous hebdomadaire, toujours à la même heure et au même endroit, même si le décor change chaque semaine, j’avais envie d’installer un format avec certains invités récurrents, d’autres pas, mais quelque chose qui devienne familier et réconfortant pour les spectateurs. Quelque chose qui ressemble finalement plus qu’on ne veut l’admettre à de la bonne vieille télé. Même si le format « deux sets de DJs filmés pendant deux heures » n’aurait jamais pu exister sur la « bonne vieille télé »… et un truc de 10 heures n’en parlons même pas ! Les formats courts me saoulent et j’aimerais arriver à faire de la télé du futur en adaptant les bons côtés de la bonne vieille télé. 

C’est curieux parce qu’on a plutôt l’habitude de voir des artistes techno faire de longs set alors on se demande d’où t’es venue cette idée de te lancer dans un set Marathon ?

J’ai un peu l’impression d’être un artiste Techno, sauf que j’englobe Valerie Dore, Mike Q, Rudeboyz, Lorenzo Senni, Air Max 97, Skepta, Human League et à peu près un milliard d’autres choses dans mon concept de « Techno ». En ce moment je commence un peu à trouver ma manière de mixer à moi et c’est beaucoup de blends et de long mixes et de superpositions et ça c’est une manière de mixer qui est « Techno », que l’on mixe de la Techno ou non. Et puis je voulais montrer aux DJs que c’est un exercice qu’il est important de maîtriser si on veut se considérer bon DJ. C’est l’antithèse du DJ d’EDM qui débarque avec un contrôleur et qui fait un set préparé d’une heure et qui panique s’il doit jouer plus longtemps… mais le principe n’est pas non plus de faire de l’autoroute minimale pendant 10 heures en restant dans un seul style. Je veux plutôt rendre hommage au métier de DJ résident. Au final un DJ qui est seul résident dans un club, il va mixer à peu près 7 heures en passant par plein d’émotions musicales… je n’en suis pas à mon premier « all night long » et si tu peux mixer 7 heures, tu peux mixer 10 heures je pense. J’espère ! Je vais peut-être me planter.

Quels sont tes secrets pour tenir sur un tel set ? Tu as déjà une routine, genre une grosse nuit de sommeil avant, une potion magique ?

Niveau alimentation et boisson je vais me préparer comme un marathonien : sucres lents et vitamines, grosse nuit de sommeil la veille, normal. Peut être que le Club Mate est une option pour moi qui n’arrive pas trop à boire d’energy drinks. Je compte me faire un plat de pâtes au milieu. Encore une fois grand scoop « people » pour le milieu de la nuit : je n’ai jamais pris de drogues, les gens qui me connaissent peuvent en attester. Alors peut être que je vais être le premier DJ à mixer aussi longtemps sans drogue ? Non au dopage.

Est-ce que tes bacs à disques sont bien triés comme ceux d’Ellen Allien ou bien tu es plus à l’arrache ?

La plupart du temps j’improvise mes sets en gardant quelques routines sous la main mais on peut vite se retrouver dans une impasse si on fait ça lors d’un long set. Je crois que j’ai réussi à mettre au point un système pour être à la fois libre d’improviser et super bien organisé en ayant un genre de colonne vertébrale sur laquelle me reposer au moment ou l’improvisation se passe mal.

Tu sais un peu comment ça va se passer, par quoi commencer ou bien tu comptes te laisser aller selon l’inspiration du moment ?

Ça commence à midi, alors je vais commencer doucement, puis au bout d’un moment je vais alterner des bouts de sets plus « club » plus intenses et des moments de détente, ou des moments ou je vais me permettre de jouer des bizarreries que je ne peux pas jouer dans un set normal de 2 heures. J’ai à peu près le schema en tête mais tout peut changer sur le moment. Je n’ai pas encore décidé avec quel morceau j’allais commencer mais il va falloir bien choisir, c’est sûr.

En 10h, il y aura forcément un moment où tu vas repasser un morceau voir même plusieurs. Quels sont tes incontournables que tu pourrais avoir envie de passer plusieurs fois ?

Ah non, je m’interdis de passer le même morceau, pas moyen, si ça se produit ce sera une erreur causée par le fait que je sois suis devenu un zombie qui ne sait pas ce qu’il fait. Mais non, la seule règle c’est de ne pas jouer deux fois le même morceau, c’est évident !

10h c’est long, t’as pas peur d’en avoir marre au bout d’un moment ? As-tu un remède miracle pour te rebooster si t’as un coup de mou ?

Sur les dernières heures je compte avoir des invités qui vont venir faire des petites sections de mix en back-to-back avec moi, histoire d’une part de compliquer un peu le jeu et de me garder sur le qui-vive et d’autre part de me redonner de l’inspiration, de la direction au moment ou j’aurais l’impression d’avoir déjà tout joué.

Les streams Overdrive infinity sont assez calmes d’habitude, ça danse un peu mais rien de fou non plus. Mais là ça va durer 10h, ça peut virer en grosse teuf non ?

On ne filme plus le public dans les épisodes réguliers d’Overdrive depuis Septembre dernier pour mettre l’accent sur la création artistique, le décor, le côté « tableau vivant ». C’est pour ça que ça parait calme et qu’on ne voit plus de danse à l’écran… sauf exception (l’émission d’il y a deux semaines avec les vogueurs de la House Of Mizrahi notamment). Là pour les 10 heures l’équipe du studio Dailymotion va concevoir un plateau évolutif, on va partir de quelque chose de très minimaliste pour arriver à un plateau convivial et cosy où les gens qui seront là pourront me rejoindre, danser et chiller, m’apporter des fruits ou je ne sais pas quoi. Le but c’est de finir dans la fête et la joie comme à la maison. D’ailleurs, je ne vais pas le dire parce qu’on ne peut pas non plus accueillir tant de personnes que ça mais si vous savez où se trouve le studio Dailymotion à Paris vous êtes les bienvenus pour assister à l’émission, dites que vous venez de ma part.

Question inévitable… quand t’auras un besoin urgent, ça se passera comment ? Tu prévois un seau à côté ou bien tu te sauves vite fait 2min en laissant le disque tourner ?

J’ai prévu une playlist d’urgence avec que des longs morceaux pour aller faire pipi ou me reposer les phalanges deux secondes. Un petit tabouret aussi, le Père Latex aime donner mais il doit aussi faire attention à lui.

Le père Latex nous a murmuré à l’oreille qu’il garderait un oeil sur les réseaux sociaux pour suivre vos réactions en direct alors n’hésitez pas à l’encourager en utilisant le hashtag #10HoursOfTekiLatex !  Pour suivre son set marathon, rendez-vous ici ce vendredi dès midi.

 

Visited 8 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply