Flore Benguigui de l'Impératrice et Lomepal. Crédit : Shehan Hanwellage

Tinder Live Session #1 : quand Lomepal rencontre L’Impératrice

Mer­cre­di soir avait très dis­crète­ment lieu la toute pre­mière Tin­der Live Ses­sion dans le XVI­I­Ie arrondisse­ment de Paris. Le con­cept ? Faire “match­er” des artistes issus d’univers dif­férents lors d’une ren­con­tre scénique pour le plaisir d’un pub­lic réduit. Pour ce coup d’essai, les pro­gram­ma­teurs de We Love Art et l’application de ren­con­tre ont par­ié sur deux pro­jets musi­caux en pleine con­quête de nos oreilles. Lomepal, rappeur parisien notam­ment ren­con­tré dans notre hors-série d’hiver, et L’Impératrice, qu’on ne présente plus, fusion­naient pour l’occasion. Tsu­gi vous racon­te.

Dans l’après-midi, on ne savait tou­jours pas grand-chose. Ce n’est qu’à dix-sept heures que la nou­velle est tombée. C’est sur la butte Mont­martre, dans une mag­nifique mai­son de l’avenue Junot au cœur du quarti­er Lamar­ck qu’aurait lieu cette petite fête. Dans l’entrée en mar­bre, des escaliers nous mènent à un patio caché de la rue par les par­ties hab­it­a­bles. Après un hot-dog plutôt léger, on s’arme d’un “Tin­der Spritz” gra­tu­it et gen­ti­ment pré­paré par un bar­man bar­bu. On jette un œil aux chou­ettes por­traits baro­ques réal­isés pour l’occasion (c’étaient des mon­tages hein). Le rappeur y fig­ure en fier hus­sard, de pro­fil, le buste bardé d’or. De leur côté, les six mem­bres du groupe parisien sont représen­tés en per­son­nages de la Renais­sance.

Match, match pas ? On ver­ra. Dans le salon, on attend les artistes en buvant et en explo­rant, on par­ticipe à une épreuve de blind-test ani­mée par une équipe de Radio Nova et très dis­putée par­mi le pub­lic. Des Steal­ers’ Wheel à Nina Simone en pas­sant par Damso, les con­nais­seurs pou­vaient repar­tir de la soirée avec des good­ies dont une com­pile vinyle, des sacs ou des CDs.

Vient le moment de faire place aux artistes. On accueille royale­ment L’Impératrice sur un réus­si “Erreur 404”, extrait de leur album Mata­hari à paraître en mars prochain. Mal­gré une absence de bat­terie rem­placée par un drum pad, le groove part de la basse et se fait bien réel. On est super heureux d’entendre à nou­veau leurs “Agi­ta­tions trop­i­cales”. Les impres­sion­nants lus­tres fon­cés sus­pendus au pla­fond en verre rap­pel­lent la végé­ta­tion du patio et celle évo­quée dans le morceau. Chaleur.

Après ce moment priv­ilégié, Flo­re Ben­guigui, la chanteuse du groupe, annonce l’entrée d’Antoine aka Lomepal. Le jeune homme de vingt-six ans et d’apparence timide sem­ble à l’aise dans son sweat-shirt blanc. Et puis ça match. Les deux pro­jets s’accordent très bien en sor­tant de leur zone de con­fort. Ils ten­tent ensem­ble une reprise du morceau “Last Night” des Strokes, qu’on n’avait pas enten­du joué en live depuis nos années col­lège. Suc­cès.

Le rappeur du XII­Ie et Flo­re chantent finale­ment ensem­ble le morceau “Danse”, extrait de l’album FLIP de Lomepal. On se dit qu’artistiquement, le mec a fait du chemin. On avait pris pour habi­tude d’entendre par­ler de lui sur des titres comme “À la trappe” quand il rap­pait avec Nek­feu. On se remé­more aus­si avec une légère nos­tal­gie ses appari­tions sur des albums comme “Le Sens de la for­mule” de Fix­pen­Sill à l’aube de notre décen­nie. Si FLIP se démar­que, on ne peut nier une con­ti­nu­ité cer­taine dans le ton de l’artiste. Et c’est bon, très bon même. Quand il ter­mine le show par son tube “Yeux dis­ent”, seul sur scène avec son DJ, Lomepal occupe très bien l’espace et ne se dérobe pas.

Il est un peu plus de vingt-trois heures et la soirée com­mence à pren­dre fin. Après le con­cert, on a pu dis­cuter avec les musi­ciens de L’Impératrice. Ils pré­par­ent avec impa­tience la sor­tie de leur album Mata­hari et la tournée qui en résul­tera. Quant à Lomepal, on serait très heureux de le voir se pro­duire sur une scène plus grande, par exem­ple au fes­ti­val We Love Green 2018 !

Tin­der et We Love Art ont prévu de renou­vel­er l’expérience Tin­der Live Ses­sion dans les prochaines semaines. Les artistes n’ont pas encore été annon­cés. Les usagers de Tin­der devront donc con­tin­uer à swip­per ces jours-ci pour espér­er gag­n­er des places en tombant sur le pro­fil Tin­der Live Ses­sion !

(Vis­ité 3 013 fois)