Skip to main content
Flore Benguigui de l'Impératrice et Lomepal. Crédit : Shehan Hanwellage
27 janvier 2018

Tinder Live Session #1 : quand Lomepal rencontre L’Impératrice

par Adam Douieb

Mercredi soir avait très discrètement lieu la toute première Tinder Live Session dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Le concept ? Faire « matcher » des artistes issus d’univers différents lors d’une rencontre scénique pour le plaisir d’un public réduit. Pour ce coup d’essai, les programmateurs de We Love Art et l’application de rencontre ont parié sur deux projets musicaux en pleine conquête de nos oreilles. Lomepal, rappeur parisien notamment rencontré dans notre hors-série d’hiver, et L’Impératrice, qu’on ne présente plus, fusionnaient pour l’occasion. Tsugi vous raconte.

Dans l’après-midi, on ne savait toujours pas grand-chose. Ce n’est qu’à dix-sept heures que la nouvelle est tombée. C’est sur la butte Montmartre, dans une magnifique maison de l’avenue Junot au cœur du quartier Lamarck qu’aurait lieu cette petite fête. Dans l’entrée en marbre, des escaliers nous mènent à un patio caché de la rue par les parties habitables. Après un hot-dog plutôt léger, on s’arme d’un « Tinder Spritz » gratuit et gentiment préparé par un barman barbu. On jette un œil aux chouettes portraits baroques réalisés pour l’occasion (c’étaient des montages hein). Le rappeur y figure en fier hussard, de profil, le buste bardé d’or. De leur côté, les six membres du groupe parisien sont représentés en personnages de la Renaissance.

Match, match pas ? On verra. Dans le salon, on attend les artistes en buvant et en explorant, on participe à une épreuve de blind-test animée par une équipe de Radio Nova et très disputée parmi le public. Des Stealers’ Wheel à Nina Simone en passant par Damso, les connaisseurs pouvaient repartir de la soirée avec des goodies dont une compile vinyle, des sacs ou des CDs.

Vient le moment de faire place aux artistes. On accueille royalement L’Impératrice sur un réussi « Erreur 404 », extrait de leur album Matahari à paraître en mars prochain. Malgré une absence de batterie remplacée par un drum pad, le groove part de la basse et se fait bien réel. On est super heureux d’entendre à nouveau leurs « Agitations tropicales ». Les impressionnants lustres foncés suspendus au plafond en verre rappellent la végétation du patio et celle évoquée dans le morceau. Chaleur.

Après ce moment privilégié, Flore Benguigui, la chanteuse du groupe, annonce l’entrée d’Antoine aka Lomepal. Le jeune homme de vingt-six ans et d’apparence timide semble à l’aise dans son sweat-shirt blanc. Et puis ça match. Les deux projets s’accordent très bien en sortant de leur zone de confort. Ils tentent ensemble une reprise du morceau « Last Night » des Strokes, qu’on n’avait pas entendu joué en live depuis nos années collège. Succès.

Le rappeur du XIIIe et Flore chantent finalement ensemble le morceau « Danse », extrait de l’album FLIP de Lomepal. On se dit qu’artistiquement, le mec a fait du chemin. On avait pris pour habitude d’entendre parler de lui sur des titres comme « À la trappe » quand il rappait avec Nekfeu. On se remémore aussi avec une légère nostalgie ses apparitions sur des albums comme « Le Sens de la formule » de FixpenSill à l’aube de notre décennie. Si FLIP se démarque, on ne peut nier une continuité certaine dans le ton de l’artiste. Et c’est bon, très bon même. Quand il termine le show par son tube « Yeux disent », seul sur scène avec son DJ, Lomepal occupe très bien l’espace et ne se dérobe pas.

Il est un peu plus de vingt-trois heures et la soirée commence à prendre fin. Après le concert, on a pu discuter avec les musiciens de L’Impératrice. Ils préparent avec impatience la sortie de leur album Matahari et la tournée qui en résultera. Quant à Lomepal, on serait très heureux de le voir se produire sur une scène plus grande, par exemple au festival We Love Green 2018 !

Tinder et We Love Art ont prévu de renouveler l’expérience Tinder Live Session dans les prochaines semaines. Les artistes n’ont pas encore été annoncés. Les usagers de Tinder devront donc continuer à swipper ces jours-ci pour espérer gagner des places en tombant sur le profil Tinder Live Session !

Visited 46 times, 1 visit(s) today