Keith Richards en 1995

Tsugi Daily : Keith Richards arrête la picole, le Printemps de Bourges annonce de nouveaux noms…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

À 74 ans, Keith Richards vit une nouvelle expérience : la sobriété

C’é­tait le moment d’ar­rêter”, a con­fié Kei­th Richards au bien-nommé mag­a­zine Rolling Stone. “Ça fait un an main­tenant. J’en avais marre”Le gui­tariste des Stones, con­nu pour ses excès en tous gen­res et son amour immod­éré pour le whisky, emboîte le pas du maintenant-vegan Iggy Pop et s’est grande­ment calmé sur la bib­ine. Et voilà que Kei­th Richards, peut-être pour la toute pre­mière fois de sa longue car­rière, monte sur scène sobre. Respect.

Belle découverte hip-hop et animée avec Fastlanes

Les nappes ont beau avoir un petit air de “Rhubarb” d’Aphex Twin, ce n’est pas du côté de l’am­bi­ent que vien­nent fureter les Fast­lanes, réu­nion de deux MCs hip-hop améri­cains et de deux pro­duc­teurs house français. Leur dernier titre, “All I Knew”, mélange avec brio une mélodie impa­ra­ble (atten­tion, ça ren­tre un peu dans le crâne), nappes rhubar­bi­ennes donc et pro­duc­tion house pleine de soleil. Un bon­heur dans le casque. Il s’ac­com­pa­gne aujour­d’hui d’un clip dess­iné par l’il­lus­tra­trice Mathilde Bédou­et. Leur prochain EP sor­ti­ra le 18 jan­vi­er sur GUM.

Ils verront de la télévision” : un texte visionnaire et effrayant de Marguerite Duras mis en musique par le Français VAPA

Sur le papi­er, ça fait un peu peur : un pro­duc­teur fait lire un texte de Mar­guerite Duras et y colle une instru élec­tron­ique. Mais c’é­tait sans compter la sub­til­ité de la pro­duc­tion, mise volon­tiers à l’ar­rière plan, his­toire de faire ressor­tir l’ex­trait fasci­nant d’une inter­view de 1985 de l’écrivaine, qui imag­ine com­ment sera l’homme de l’an 2000. Omniprésence des écrans et voy­ages vidés de sens… Une petite claque.

Le Printemps de Bourges annonce de nouveaux noms pour son édition 2019

Ça com­mence à bien se pré­cis­er pour cette nou­velle édi­tion du Print­emps de Bourges… Et quelle prog’ ! On retrou­vera ain­si, à Bourges (sans blague), du 16 au 21 avril, un spec­ta­cle orig­i­nal en hom­mage à Serge Gains­bourg (L’Homme à tête de chou par Jean-Claude Gal­lot­ta), et Hubert-Félix Thié­faine, Rodri­go & Gabriela, Beirut, Gaë­tan Rous­sel, Zazie ou encore Boule­vard des airs pour les soirées du mer­cre­di et du jeu­di. Un line-up très “chan­son” qui sera con­tre­bal­ancé par deux soirées rap, avec Vald, Columbine, Geor­gio, PLK, Gringe ou encore L’Ordre du Périph, gag­nants des Inouïs l’an­née dernière. Quand le week-end com­mencera, rendez-vous avec Ther­a­pie Taxi, Jeanne Added, Eti­enne de Cré­cy en live, Flavien Berg­er, Paul Kalk­bren­ner, Kom­pro­mat (aka Vital­ic et Rebe­ka War­rior de Sexy Sushi), Sam Pagani­ni, Thy­lacine, Salut C’est Cool, Gior­gia Angiuli, Vladimir Cauchemar ou Con­tre­façon. Ça va être sport.

(Vis­ité 520 fois)