Tsugi Daily : l’Orchestre Philharmonique de Radio France va reprendre Ed Banger sur France Inter…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Ed Banger refait jouer ses tubes par un orchestre sur France Inter

Tout juste un an après son con­cert sym­phonique au Grand RexEd Banger remet le cou­vert. Cette fois-ci, direc­tion le stu­dio 104 de la Mai­son de la radio, où l’Orchestre phil­har­monique de Radio France repren­dra les morceaux emblé­ma­tiques du label sous la direc­tion de Thomas Rous­sel. Une bonne séance de rat­tra­page pour ceux qui voudraient redé­cou­vrir en live les tubes de Jus­tice, Break­bot ou Cas­sius par des musi­ciens clas­siques. Heureuse­ment, les malchanceux qui n’ont pas leur place ne seront pas mis de côté : la soirée sera retrans­mise en direct sur France Inter ce mer­cre­di 3 avril à par­tir de 21 heures.

Plus d’in­for­ma­tions sur l’événe­ment Face­book.

Mr. Oizo dévoile la lyrics video de “Dolce Vita”

Dolce Vita” était l’un des titres forts du dernier EP Rythme Plat de Mr. Oizo. Réal­isé en duo avec l’ex Crook­ers et rappeur Francesco Barbaglia, — alias Phra — le morceau se dote aujour­d’hui d’une lyrics video. Au pro­gramme : un dia­po­ra­ma de la mar­i­on­nette Flat Eric, égale­ment présente sur la pochette de l’EP et dans le clip  de “Vian­des Légumes Véhicules”. Aux pho­tos s’a­joutent les paroles de la chan­son, qui devraient aider tous les étu­di­ants Ital­ien LV2 à révis­er.

François X inaugure son label DEMENT3D XXX avec un nouvel EP

François X fait d’une pierre deux coups. Après avoir cofondé le label DEMENT3D en 2011, il lance sa sub­di­vi­sion DEMENT3D XXX et l’in­au­gure d’un nou­v­el EP. Inti­t­ulé Murky Dreams, le maxi se com­pose de qua­tre titres som­bres et hyp­no­tiques, oscil­lant entre la tech­no et l’IDM. D’ailleurs, pour expli­quer cette atmo­sphère, le label écrit : “ce maxi a été réal­isé sous un soleil écras­ant à Paris pen­dant l’été 2018. Nous pen­sons que la tem­péra­ture était un peu trop élevée pour François-Xavier, ce qui l’a con­duit à faire des morceaux plus obscurs que jamais”.

 

(Vis­ité 345 fois)