Tsugi Daily : Sony a mis 3 fausses chansons de Michael Jackson dans son album posthume…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Sony Music avoue avoir mis trois chansons dans l’album Michael, que Michael Jackson n’a jamais chantées

Une affaire pressen­tie par les fans il y a plusieurs années, finale­ment dénouée dans un tri­bunal de L.A. : Michael Jack­son n’a jamais chan­té “Break­ing News”, “Keep Your Head Up” et “Mon­ster”, trois chan­sons présentes sur son album posthume Michael. C’est un imi­ta­teur qui s’en est chargé. Quand Epic Records et Sony Music Enter­tain­ment ont dévoilé l’al­bum en 2010, cer­tains fans mais aus­si Kather­ine Jack­son (la mère de MJ) ne recon­nais­saient pas la voix du King Of Pop. Les respon­s­ables pré­sumés (en plus de Sony Music) ? Eddie Cas­cio, ami de longue date de Michael Jack­son et James Porte, un sup­posé co-auteur. Les deux hommes assur­aient avoir enreg­istré les chan­sons en 2007 chez Eddie Cas­cio, sans jamais pou­voir fournir de preuves… Finale­ment, Sony a avoué que les trois chan­sons n’é­taient pas chan­tées par MJ. Pour l’heure, les déci­sions défini­tives n’ont pas encore été pronon­cées. Les représen­tants de Sony Music ten­tent encore de prou­ver leur bonne foi en affir­mant qu’a­vant la sor­tie de l’al­bum, ils croy­aient à l’au­then­tic­ité des morceaux autant qu’à la bonne foi de Cas­cio et Forte.

Kristen Stewart et Finn Wittrock dans le dernier clip d’Interpol

L’ac­trice révélée par Twi­light et auréolée d’un César en 2015 n’en est pas à son coup d’es­sai : on l’avait déjà vue dans plusieurs clips musi­caux, notam­ment sur “Ride ‘Em On Down” des Rolling Stones. Dans “If You Real­ly Love Noth­ing” d’In­ter­pol, Kris­ten Stew­art sort d’un cof­fre de voiture pour inter­rompre la pause clope de Finn Wit­trock (La La Land, Amer­i­can Hor­ror Sto­ry) et le prend par le bras pour l’embarquer vers un ren­card mou­ve­men­té : soirée à base de pâtes, d’al­cool ver­sé sur les tables, de gros gâteaux d’an­niver­saire et de corps enchevêtrés. “If You Real­ly Love Noth­ing” est le troisième extrait de Maraud­er, 6ème album des New-Yorkais d’In­ter­pol… Et ça sort aujour­d’hui chez Mata­dor Records.

(Vis­ité 3 482 fois)