Tsugi Daily : The Chromatics reprends Hole pour Netflix, Tyler The Creator célèbre la démission de Theresa May…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

The Chromatics reprend Hole pour Netflix

Un moment de grâce en moins de deux min­utes. Entre leur col­lab­o­ra­tion avec Ryan Gosling pour Lost Riv­er ou encore avec David Lynch pour la sai­son 3 de Twin Peaks, l’amour de The Chro­mat­ics pour les musiques ciné­matographiques n’est plus un secret. Cette fois-ci, la col­lab­o­ra­tion s’est faite avec Net­flix pour son tout dernier film sor­ti ce 24 mai : The Per­fec­tion. Un thriller esthé­tique suiv­ant les rival­ités entre deux musi­ci­ennes de tal­ent. De quoi séduire le groupe. Pour l’oc­ca­sion, ce dernier a donc repris “Petals”, le titre de Hole, sor­ti en 1998. En ver­sion plus fan­toma­tique et éthérée. Votre film de la soirée est tout trou­vé.

Needs 006, le nouvel EP de Needs, met l’accent sur l’écologie

Tout est dans le nom. Needs (not-for-profit) est un label lon­donien qui met avant tout l’ac­cent sur le partage, la com­mu­nauté, le rassem­ble­ment. Chaque sor­tie a pour but de pro­mou­voir un cer­tain engage­ment que cela soit sur la san­té men­tale, les sans-abris ou encore l’é­gal­ité homme-femme (via une col­lab­o­ra­tion avec Peg­gy Gou). Après un an d’ex­is­tence, c’est au tour de l’en­vi­ron­nement avec un court-format en qua­tre titres. Le but est de met­tre les pro­jecteurs sur la déforesta­tion, le change­ment cli­ma­tique et les dégâts causés par le plas­tique. Pour cela, le label a fait appel à Eris Drew, Edward, D. Tiffany et Hen­ry Hyde. En résulte un mix éclec­tique et tonique qui met tout de suite de bonne humeur. Tous les béné­fices seront rever­sés à l’as­so­ci­a­tion Cool Earth.

Tyler, The Creator célèbre la démission de Theresa May

En 2015, l’ex-Ministre de l’In­térieur, There­sa May, avait inter­dit au rappeur d’en­tr­er sur le ter­ri­toire bri­tan­nique. La rai­son ? Elle l’avait expliquée dans une let­tre envoyée à Chris­t­ian Clan­cy, le man­ag­er de Tyler, The Cre­ator. Selon elle, les paroles des albums Bas­tard et Gob­lin “encourage[aie]nt la vio­lence et l’ho­mo­pho­bie et favoris[aie]nt la haine avec une vision cher­chant à pouss­er au ter­ror­isme.” Autant dire que les chances pour le rappeur de remet­tre les pieds sur le sol bri­tan­nique dev­in­rent très minces lorsque May pas­sa Pre­mier Min­istre en 2016. Rira bien qui rira le dernier… Il y a quelques jours, le chanteur a annon­cé trois con­certs à la Brix­ton Acad­e­my de Lon­dres. Ven­dre­di, There­sa May a déposé sa démis­sion, ce qu’il s’est empressé de com­menter sur Twit­ter. Est-ce de bonne guerre ?

(Vis­ité 362 fois)