La relève.

Tsugi parie sur… Liss

Extrait du numéro 92 de Tsu­gi (mai 2016)

Le quatuor Liss vient d’Aarhus. À pre­mière vue ce n’est pas une infor­ma­tion pas­sion­nante, mais la deux­ième ville du Dane­mark est non seule­ment la patrie des Lego, mais aus­si d’un des plus chou­ettes fes­ti­vals semi-professionnels d’Europe, le Spot : un événe­ment où l’on court de petite salle en petite salle pour décou­vrir les courts shows de groupes qui fer­ont demain. Liss était de ces petits groupes qui promet­tent, jusqu’à une sig­na­ture sur le gigan­tesque label XL (Adele, Radio­head). On en est désor­mais sûr, Liss va car­ton­ner. Le pre­mier EP du quatuor, sor­ti le 13 mai, ne fait que con­firmer nos impres­sions : une funk-pop infec­tieuse, des petits tubes à la chaîne qu’on fre­donne impa­ra­ble­ment. Les qua­tre gamins ont dû pass­er leur jeunesse à écouter Michael Jack­son ou FutureSex/LoveSound de Justin Tim­ber­lake, et finis­sent par nous évo­quer une ver­sion réussie de Blood Orange : les chan­sons sans l’excès d’attitude à deux balles. Restera à aller les voir à la Flèche d’Or le 25 mai : paraît-il que Søren et sa bande sont déjà bien rodés.

(Vis­ité 33 fois)