Sophie Ebrard © Flammarion

💭 Un album, un film, un livre : les inspirations de Thomas VDB

Avant de devenir comé­di­en et ani­ma­teur, l’humoriste Thomas VDB a Ă©tĂ© jour­nal­iste et mĂȘme rĂ©dac­teur en chef du dĂ©funt mag­a­zine Rock Sound. Il racon­te ses sou­venirs de jeunesse et de rock crit­ic hĂ©si­tant dans le for­mi­da­ble Come­di­an Rhap­sodie. Un livre aus­si drĂŽle qu’émouvant par­fois, mais il ne faut pas lui dire, ça l’agace.

Arti­cle issu du Tsu­gi 146 : Ascen­dant Vierge, gĂ©nĂ©ra­tion dĂ©sen­chan­tĂ©e, disponible main­tenant en kiosque et Ă  la com­mande en ligne.

 

  • L’al­bum
    The Sparks, Hel­lo Young Lovers (2006)

J’ai dĂ©cou­vert les Sparks trop tard. Pour­tant, ils ont boulever­sĂ© ma vision de la musique. J’ai longtemps Ă©tĂ© un fan de Queen avant d’avoir la rĂ©vĂ©la­tion des Sparks lors d’un con­cert en sep­tem­bre 2006. Je n’ai pas dor­mi de la nuit, j’ai achetĂ© tous leurs albums. Je ne com­pre­nais pas com­ment j’avais pu pass­er Ă  cĂŽtĂ© de ce groupe. Depuis, 60% de la musique que j’écoute, c’est celle des Sparks. Mon livre par­le beau­coup de mon cĂŽtĂ© obses­sion­nel avec les groupes, Queen d’abord, The Cult, Sparks
 J’ai besoin de tout savoir. J’ai eu la chance de devenir un peu ami avec les Sparks, ils voulaient que je joue dans le film Annette. J’ai envoyĂ© ma bande dĂ©mo Ă  Leos Carax, mais je crois que je ne suis pas vrai­ment son genre.

 

  • Le film
    Ruben Östlund, The Square (2017)

Je suis trĂšs fan du ciné­ma scan­di­nave des Thomas Vin­ter­berg, Lars Von Tri­er et Ruben Östlund qui a aus­si fait Snow Ther­a­py. C’est la mĂȘme chose que Tout sim­ple­ment noir, un per­son­nage de directeur de musĂ©e d’art con­tem­po­rain pathé­tique et hila­rant, qui porte un cos­tume trop grand pour lui. Il n’est pas Ă  la hau­teur et toutes les dĂ©ci­sions qu’il prend sont cat­a­strophiques. Il ne con­trĂŽle rien de ce qui lui arrive. Je suis heureux que cette comĂ©die ait obtenu la Palme d’or. Ce n’est pas si frĂ©quent.

 

  • Le livre
    JD Beau­val­let, Passeur (2021)

Si j’avais Ă©tĂ© un jour­nal­iste musi­cal sĂ©rieux, j’aurais aimĂ© ĂȘtre comme lui. À la place, j’ai plutĂŽt Ă©tĂ© le pan­tin d’un groupe de presse qui avait des rela­tions inces­tueuses avec les maisons de dis­ques qui achetaient les arti­cles Ă  coups de pages de pub. Devoir inter­view­er des groupes pour lesquels je n’avais aucun intĂ©rĂȘt m’a dĂ©goĂ»tĂ© de ce mĂ©ti­er. Le livre de JD c’est celui d’un pas­sion­nĂ© qui n’a jamais trahi son intĂ©gritĂ©. Il dĂ©mon­tre que c’est pos­si­ble. Mon livre c’est plutĂŽt l’histoire d’un dĂ©samour.

 

  • Son livre
    Come­di­an Rhap­sodie (FLAMMARION)Thomas VDB

Quand on me dit que mon livre est « ten­dre», j’ai l’impression qu’on par­le d’un mĂ©dail­lon de veau. Je voulais Ă©crire un livre drĂŽle, mais comme il retrace des sou­venirs de jeunesse, la nos­tal­gie est sou­vent prĂ©sente. Presque mal­grĂ© moi. Je rĂȘvais d’écrire une fic­tion, mais je ne m’en sen­tais pas les Ă©paules. Comme je fais du stand-up et que je par­le sou­vent de moi, j’ai Ă©crit un livre dans cette veine. Lorsque je racon­te que j’apprenais par cƓur des pages de TĂ©lĂ© 7 jours et que j’étais abon­nĂ© aux Fich­es de Mon­sieur Ciné­ma, cela donne for­cé­ment une couleur nos­tal­gique. Ce n’était pas mon pro­jet au dĂ©part, je voulais Ă©crire le truc le plus mar­rant pos­si­ble. J’ai peut-ĂȘtre trou­vĂ© un bon Ă©quili­bre. En Ă©crivant, je me suis aperçu que ma « fan atti­tude» m’a fait me ridi­culis­er plus d’une fois, comme lors de ce dĂ©je­uner oĂč j’ai essayĂ© de faire rire les mecs de Korn avec un faux Ă©ter­nue­ment. Une anec­dote humiliante, mais il y en a d’autres. Come­di­an Rhap­sodie n’est pas seule­ment l’adieu Ă  ma vie de jour­nal­iste, c’est aus­si la dĂ©cou­verte de ma voca­tion de comé­di­en. Ce que racon­te ce livre, c’est que quand tu as la chance de vivre un de tes rĂȘves trĂšs jeune, tu as intĂ©rĂȘt Ă  en avoir rapi­de­ment d’autres.

❏

Retrouvez plus d’articles dans le Tsugi 146 : Ascendant Vierge, gĂ©nĂ©ration dĂ©senchantĂ©e, disponible maintenant en kiosque et Ă  la commande en ligne.

Cliquez pour commander

(Vis­itĂ© 1 705 fois)