Skip to main content
11 octobre 2016

Un documentaire sur les rave parties russes est en préparation

par rédaction Tsugi

On entend toujours parler des rave parties post-chute du mur de Berlin, mais et si on parlait un peu de la Russie, comment a t-elle vécu la fin de la Guerre Froide ? Le monde de la nuit a t-il réagit à ces nouvelles libertés ? La fête est elle devenue incroyablement folle et mémorable ?

Avec son projet Moi, Gargarin, la scénariste et réalisatrice Olga Darfy souhaite offrir un témoignage de cette époque où l’espoir d’une liberté nouvelle commencait à s’esquisser « Prenez autant de liberté que vous pouvez en emporter » disait paraît-il Eltsine en 1991. A cette date Olga Darfy à 20 ans et est amie avec Vanya Salmaksov, un homme à l’origine des premières raves party russes qui va changer sa vie. Par sa disparition en 1998, Vanya devient le symbole d’une génération qui a goûté à la liberté pour mieux la voir se volatiliser. Le documentaire retrace vingt-cinq ans de mutations, de la première Gargarin Party au Pavillon Cosmos à nos jours. Grâce aux archives vidéos et photos et aux confidences des témoins de cette période, le documentaire invite à comprendre vingt ans de mutations de la société russe mais aussi à rêver à des fêtes incroyables. 

Voilà trois ans qu’Olga Darfy récolte témoignages et archives sur cette folle période. Le documentaire fini, elle a désormais besoin de fonds pour réaliser la post-production, acheter les droits des musiques et effectuer tous ces petits perfectionnements qui coûtent beaucoup d’argent. On vous invite donc à soutenir le documentaire sur le site de crowfunding touscoprod. 



Visited 17 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply