Un mini-Berghain reconstitué au festival Beyond

Décide­ment, le clubbeur est prêt à tout pour entr­er au Berghain. Après les pots de vin sur Craiglist, le sim­u­la­teur pour faire face à Sven Mar­quardt (le cer­bère du club) ou les rares vidéos de l’in­térieur du lieu qui tour­nent sur le web, on pen­sait avoir tout vu. Mais non, aujour­d’hui le fes­ti­val Beyond, asso­cié à Bauhaus (pro­mo­teur de soirées à Ams­ter­dam) a créé un mini-Berghain aux Pays-Bas.

Une maque­tte de la façade du club mythique berli­nois a été réal­isée par Mara Ruipers et posée au sein du fes­ti­val. Der­rière, qua­tre tentes font office d’in­térieur même si per­son­ne ne peut y pénétr­er puisque la recon­sti­tu­tion de la façade est pleine, Ruipers n’ayant pas pris la peine d’y ajouter une entrée. Jelle Stof­fels joue tout de même le rôle de Sven, le physio sans scrupules et n’hésite pas à tester les quelques per­son­nes en file indi­enne : “Cer­tains vis­i­teurs feraient n’im­porte quoi pour entr­er au Berghain alors on leur a demandé d’en­lever leur t‑shirts ou de nous don­ner leur télé­phone et ils l’ont fait !”, con­state avec amuse­ment Rens Mors, fon­da­teur de Bauhaus. Appelé “Berghenk”, le faux club dif­fuse une tech­no sus­cep­ti­ble d’être enten­due à Berlin et pour les curieux, un fly­er dis­tribué explique le fonc­tion­nement de l’in­stal­la­tion : “Faire la queue, se faire refouler, faire la queue, se faire refouler.” Si le con­cept mis en place par le fes­ti­val Beyond est bien sûr de se moquer de la démarche éli­tiste du Berghain, un DJ, The Self, est tout de même caché sous les tentes et dif­fuse… de la “tech­no pré­ten­tieuse”. 

(Vis­ité 134 fois)