Un mix exclusif de The Micronauts en cadeau dans le dernier Tsugi Magazine

Der­rière ses machines, Christophe Monier, cerveau de The Micro­nauts, embrasse large. House, tech­no, ambi­ent, min­i­male, acid… Impos­si­ble de caté­goris­er sa musique, pro­duite avec une pré­ci­sion red­outable. Aux platines, il fait mon­tre de la même poly­va­lence styl­is­tique, comme le prou­ve ce A High Fly To Left Field riche, intel­li­gent et osé, con­coc­té spé­ciale­ment pour Tsu­gi.

1. The Micronauts — “Polymorphous Pervert”

Extrait de l’album Head Con­trol Body Con­trol (Micro­nau­tics)

Le titre de ce DJ‐mix est un jeu de mot entre une expres­sion venant du base­ball et le qual­i­fi­catif “left­field” qui revient en force et dans lequel je me suis tou­jours recon­nu. Il définit une manière à la fois anti‐commerciale et anti‐puriste d’envisager la musique élec­tron­ique, qui trou­ve son orig­ine outre‐Manche à la fin des années 80, lorsque la scène indé, expé, post‐punk, DIY, embrasse la house et la tech­no nou­velle­ment arrivées des États‐Unis. En illus­tra­tion, le morceau d’ouverture est un extrait sale et vicieux de mon nou­v­el album, qui béné­ficiera d’un vidéo­clip à son image, réal­isé par l’artiste mul­ti­mé­dia Thomas Reg­nault (alias Dew Town May­or, signé sur mon label Micro­nau­tics) et coécrit avec l’auteur de BD Gad. Il tran­spire le mélange des gen­res et l’éclectisme que je revendique pour mon album et pour ce mix. La voix prin­ci­pale a été créée en tes­tant dif­férentes vari­a­tions d’un pro­to­type cana­di­en de voix syn­thé­tique, l’itération finale adop­tant l’accent québé­cois.”

2. InClan — “Tuntun (Tkuz Remix)”

Extrait de la com­pi­la­tion Trafi­co Music Vol. 1 (Trafi­co Music)

Une scène élec­tron­ique inspirée s’est dévelop­pée au Mex­ique ces dernières années et deux exem­ples trou­vent leur place dans ce mix. Tant l’artiste prin­ci­pal que le remixeur sont des nou­veaux venus.”

3. Brussels Pony Club — “Nightland”

Extrait du maxi Night­land (Amsel­com)

La Bel­gique a tou­jours occupé une place par­ti­c­ulière dans le cœur des Français ama­teurs de musique mod­erne, inno­vante et décalée. Après le Boc­cac­cio, le Pyra­mide, l’Ancienne Bel­gique, le Fuse et le Café d’Anvers, il faut main­tenant compter avec le Poney Club de Brux­elles.”

4. Minor Science — “Volumes”

Extrait du EP Whities 012 (Whities)

C’est mon titre préféré de l’année dernière et je tenais à le plac­er dans ce mix. L’écurie Whities se car­ac­térise par un son hi‐tech résol­u­ment tourné vers l’avenir, qui ne s’embarrasse pas de références 80s ou rock. L’occasion de rap­pel­er que les musi­ciens bri­tan­niques sont sou­vent les plus libres et créat­ifs d’Europe.”

5. Dew Town Mayor feat. Noël Rasendrason — “Érosion (John Tejada Remix)”

Extrait du EP Éro­sion Remixé (Micro­nau­tics)

Dew Town May­or, dont je par­lais plus haut, a sor­ti récem­ment un EP avec des remix­es extra­or­di­naires de son titre tech­no en français “Éro­sion”. Celui‐ci est l’œuvre de John Teja­da, célèbre pro­duc­teur américano‐autrichien que j’adore et que je suis depuis ses débuts.”

6. Dino Lenny — “I Feel Stereo (Red Axes Remix)”

Extrait du maxi I Feel Stereo Remix­es (Yoshi­toshi)

Les Red Axes arrivent à sur­pren­dre et à inven­ter à cha­cune de leurs réal­i­sa­tions. Je suis par­ti­c­ulière­ment fier de leur remix du pre­mier sin­gle extrait de mon nou­v­el album, Acid Par­ty, sor­ti au début de l’été. Pour ce DJ‐mix, j’ai choisi leur remix d’un clas­sique de l’Italien Dino Lenny sor­ti sur Yoshi­toshi, label his­torique fondé par Deep Dish à Wash­ing­ton, dont cer­taines références ne quit­tent jamais mon sac de dis­ques.”

7. Full Crate — “Yeah”

Extrait du EP Vogue (FCXM Music)

Je suis loin de n’aimer et de n’écouter que des musiques élec­tron­iques “four on the floor” (avec grosse caisse con­tin­ue), d’origine house ou tech­no. Le prob­lème est que celles d’inspiration bass, trap ou dub­step ont rarement un tem­po com­pat­i­ble avec mes DJ‐sets. Ce n’est pas le cas de cet excel­lent morceau du pro­duc­teur hol­landais Full Crate et j’en prof­ite.”

8. Mijo — “THXTASY (Original Mix)”

Extrait du maxi THXTASY (Duro)

Deux­ième morceau issu de la scène mex­i­caine dont je par­le plus haut. À sur­veiller !”

9. Asusu — “Velez”

Extrait du maxi Velez/Rendering (Liv­i­ty Sound)

Fondé par Peverelist, Liv­i­ty Sound est un label de Bris­tol, pili­er du post‐dubstep et de ma bande‐son quo­ti­di­enne.”

10. Melé — “Sleepless”

Extrait du maxi Scouse Afrika/Sleepless (Edi­ble)

Melé est un pro­duc­teur de Liv­er­pool qui s’oriente de plus en plus vers la house, tout en restant fidèle à l’énergie UK garage/bassline de ses débuts. C’est sor­ti sur le label de Eats Every­thing.”

11. Emmanuel Top — “This Is Cocaine (Original mix)”

Extrait du maxi This Is Cocaine (Filth On Acid)

On ne présente plus Emmanuel Top, pio­nnier lil­lois de l’acid tech­no qui a mar­qué les esprits out­re­Manche. Ce morceau tourne sur des par­ties qui se déca­lent en per­ma­nence. Le sam­ple vocal vient de “Your Only Friend” de Phuture, le groupe de DJ Pierre, sor­ti en 1987 en face B d’“Acid Tracks”, morceau à l’origine de l’acid house. Le label s’appelle Filth On Acid, créé par le pro­duc­teur néer­landais Reinier Zon­n­eveld. Saleté, obscénités et drogues, on est en bonne com­pag­nie. Par­fait pour intro­duire le morceau suiv­ant (pun intend­ed).”

12. The Micronauts — “Acid Party”

Extrait de l’album Head Con­trol Body Con­trol (Micro­nau­tics)

Le pre­mier extrait de mon nou­v­el album est un morceau d’acid house mod­ernisée par des touch­es de min­i­male et de dub, fidèle à la thé­ma­tique des sam­ples vocaux pris sur des clas­siques de la musique noire améri­caine. Son remix acid tech­no par Luca Agnel­li a été matraqué cet été dans les fes­ti­vals. L’EP est sor­ti en vinyle début novem­bre.”

13. Ploy — “Garys”

Extrait du EP Unruly (Hem­lock)

Un autre morceau de 2017 qui m’a retourné la tête. À la fois abstrait et puis­sant, il arrive à con­cili­er un effet pure­ment men­tal avec un effet pure­ment physique, ce qui cor­re­spond à ma déf­i­ni­tion de la musique, l’art qui con­necte le corps et l’esprit !”

(Vis­ité 270 fois)