La péniche, à l'époque de Concrete

Un nouveau club va ouvrir sur l’ancien bateau de Concrete

Moins d’un an après que l’équipe de Con­crete ait du aban­don­ner le navire, faute d’en­tente avec le pro­prié­taire, la péniche – qui était par­tie pour travaux – est rev­enue à son emplace­ment ini­tial, au 69 port de la Rapée. Et elle sem­ble avoir un nou­veau locataire.

Un nou­veau club parisien du nom de Mazette (sans con­nex­ion avec l’as­so­ci­a­tion parisi­enne du même nom). Elle se veut être un bar dansant, “exacte­ment un entre deux”, entre bar et club, pouvons-nous lire sur l’événe­ment Face­book de l’in­au­gu­ra­tion. Elle aura d’ailleurs lieu les 13 et 14 mars prochain, avec notam­ment le quatuor de DJs Dis­co­matin, le Berli­nois Habibi Funk ou encore Orig­i­nal Gen­tle­ment Afrobeat.

À lire également
C’est officiel : Concrete fermera définitivement ses portes le 22 juillet

Le lieu est fondé par Olivia Schorestene, qui dirige depuis 2016 le Bara­pa­pa, voisin de la péniche, aidée de deux amis, Johan, cuisinier, et Marie. “Je suis ren­trée en con­tact avec les Bateaux de Paris (pro­prié­taire de la péniche, ndr) après la fer­me­ture de la Con­crete, et nous avons pu can­di­dater” nous racon­te Olivia par télé­phone. “Pour moi, c’é­tait un test, pour savoir ce que cela sup­po­sait de faire un dossier pour ce genre de lieu, mais nous avons finale­ment été retenus”. Si elle ignore qui était en con­cur­rence avec eux pour le lieu, elle sup­pose que leur jeunesse a pu jouer sur la sélec­tion, bien qu’ils aient peu d’ex­péri­ence dans ce genre de lieu. En effet, le Bara­pa­pa a une pro­gram­ma­tion bien plus grand pub­lic, et Olivia avait mon­té une agence événe­men­tielle aupar­a­vant, mais plutôt ori­en­tée vers les entreprises.

Con­cer­nant l’ori­en­ta­tion du lieu, l’équipe de Mazette ne cherche pas à se plac­er dans la suite de leur prédécesseur. “On ne cherche pas à faire la même chose qu’eux : on repart de zéro, pas sur les ves­tiges de la Con­crete” pour­suit Olivia. La ligne musi­cale, à l’im­age de leur soirée d’ou­ver­ture : ori­en­tée vers la danse, var­iée, “lumineuse et acces­si­ble”. Un choix qui va de pair avec des horaires dif­férents de Con­crete, puisque le lieu sera ouvert jusqu’à deux ou trois heures du matin. “À terme on ouvri­ra le midi” pré­cise Olivia.

Con­cer­nant leur homonyme, organ­isant des soirées tech­no à Paris, “c’est com­plète­ment passé sous nos radars” avoue Olivia, qui n’est pas encore entrée en con­tact avec eux. “Mais je pense que les deux sont com­pat­i­bles. On va même essay­er de faire quelque chose avec eux.” Le club réussira-t-il à faire oubli­er Conrete ?

(Vis­ité 3 122 fois)