Skip to main content
©Scaramanga Silk - photo presse
10 février 2021

Un obscur disque de breakbeat se vend 34 000€ : mais comment en est-on arrivé là ?

par Antoine Barsacq

Un acheteur inconnu a encore prouvé les sommités que peut atteindre la recherche de galettes rares : il a battu le record du disque le plus cher jamais vendu sur Discogs dans une enchère.

Scaramanga Silk est probablement un nom qui ne vous dit rien. Pourtant, un des morceaux de ce producteur Britannique s’est vendu à plus de 41 095 dollars (presque 34 000€) sur Discogs fin décembre, rejoignant le club très sélect’ des disques vendus les plus chers du monde. Sorti en 2008 et édité à seulement 20 exemplaires, cet enregistrement ne comporte qu’un seul track appelé « Choose Your Weapon » de 5:30 minutes. Le vinyle, qui ne s’était pourtant jamais vendu auparavant sur le site, a largement dépassé le record du disque le plus cher de la plateforme, précédemment détenu par le très recherché (et soit-disant maudit) Black Album de Prince à 27 500 dollars.

« Je crois qu’aucun disque ne mérite de valoir autant d’argent. » – Scaramanga Silk

Scaramanga Silk

Le fameux vinyle vendu 34 000€

Les utilisateurs de Discogs se sont aussitôt enflammés dans les commentaires de la page dédiée à la sortie. Certains y voient une fausse vente avec, derrière, une opération de promotion, ou encore une nouvelle technique de blanchiment d’argent via la plateforme. Scaramanga Silk lui-même pense alors à une blague d’un de ses amis lorsqu’il reçoit un message l’alertant de cette vente exceptionnelle. Pourtant, le site n’a pas démenti l’information et l’a aussitôt ajouté à sa liste des 100 disques les plus chers jamais vendus sur le site. Mais qu’est-ce qui peut justifier une telle somme ?

Un objet de collection

« Objet de collection méga-rare. Jamais joué, condition neuve. Numéroté 02/20. Contient la feuille d’info, le disque signé, l’art print signé et le CD. »

La description du vendeur est éloquente, il s’agit de faire appel à la fièvre du collectionneur, tout comme certains philatélistes payent des timbres à des prix mirobolants. De plus, Discogs explique que « Choose Your Weapon » est une promo, c’est-à-dire une copie envoyée en avant-première et en exemplaires limités aux DJs ou aux radios. Ces promos (normalement envoyées gratuitement aux médias) sont rares et leur confère automatiquement de la valeur alors même que l’enregistrement est souvent le même que celui destiné au grand public. Cela est d’autant plus valide lorsque le nombre de copies est numéroté à la main, comme c’est le cas de « Choose Your Weapon ». Chaque copie devient unique par le numéro qui lui est attribué et prend une valeur quasi-fétichiste, au-delà de la musique.

 

À lire également
2020 : les 10 disques les plus chers vendus sur Discogs

 

Néanmoins cette vente reste exceptionnelle, voire inexplicable. Dubplates et autres test pressings rares sont monnaie courante dans la musique électronique, ceux-ci peuvent facilement atteindre les centaines d’euros mais crèvent rarement le plafond du millier. L’explication la plus probable est avancée par l’artiste qui y voit « un lien spécial entre l’acheteur et le disque. » Le nom de l’acheteur est d’ailleurs gardé secret sur Discogs, impossible donc de le contacter pour lui poser la question.

Scaramanga Silk a lui-même déclaré à Discogs : « Je crois qu’aucun disque ne mérite de valoir autant d’argent« . Et il n’a pas touché un seul centime de cette vente.

Visited 131 times, 1 visit(s) today