Skip to main content
25 avril 2018

L’industrie musicale se porte bien mieux en 2017 : merci le numérique ?

par Alice Lanneluc

L’industrie musicale connaît sa plus grande croissance depuis 1997 avec une hausse des ventes de 8,1% par rapport à l’année 2016. La musique enregistrée a rapporté 17,3 milliards de dollars l’année dernière mais la majorité des ventes concerne le support numérique qui représente 54 % du total indique la Fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI) dans son rapport annuel.. A l’heure où nous sommes peu à encore avoir du matériel pour lire nos chers et tendres CDs (et sans oublier que certains ordinateurs ne proposent plus de lecteur) rien de surprenant à ce que le disque compact soit le mal-aimé de ce rapport en affichant une baisse de 5,4% des ventes. Mais les supports physiques ne sont pas non plus les bêtes noires du marché, le vinyle ne cesse de séduire avec une hausse de 22,3%. Leurs ventes ne cessent d’exploser tant aux Etats-Unis qu’au Royaume-Uni.

Les services de streaming, que sont Spotify, Deezer ou encore Apple Music, n’ont pas à se plaindre non plus car plus de 170 millions de personnes ont payé pour un abonnement cette année dont 64 millions  nouveaux abonnés. Ces plateformes dominent l’industrie avec 7,3 milliards de dollars de recettes. Cependant, cette reprise ne doit pas empêcher l’industrie musicale ne se renouveler et investir dans de nouveaux talents indique Stu Bergen, directeur général des services commerciaux mondiaux de Warner Music Group : « Nous avons bataillé dur pour en arriver là, après 15 ans de déclin. Il y a encore beaucoup de marge de progression« .

 

Visited 8 times, 1 visit(s) today